Rentrée scolaire dans l’académie de Créteil : le ministre et le gouvernement font tout pour que la catastrophe annoncée soit confirmée

Le communiqué en PDF pour impression

Communiqué des SNUDI-FO 77 93 et 94 sur la rentrée scolaire dans les écoles de l’académie de Créteil

RENTREE SCOLAIRE DANS L’ACADEMIE DE CRETEIL :

LE MINISTRE ET LE GOUVERNEMENT FONT TOUT POUR QUE LA CATASTROPHE ANNONCEE SOIT CONFIRMEE

A une semaine de la rentrée scolaire 2022, tout indique que celle-ci sera catastrophique pour les enseignants et les élèves des écoles du Val-de-Marne, de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis. Le Ministre Pap Ndiaye a beau faire des visites médiatiques au Rectorat de Créteil pour évoquer « la crise inédite de recrutement des enseignants » et claironner dans les médias qu’ « il y aura un professeur devant chaque classe », celui-ci refuse depuis le mois de mai d’organiser un concours exceptionnel de recrutement de PE niveau licence pour les départements de notre académie, seule mesure permettant de compenser les 660 enseignants manquant dans les classes des écoles de l’académie de Créteil le 1er septembre (pour 1079 postes offerts au CRPE de juin, il n’y a eu que 419 admis) et ainsi d’éviter la catastrophe annoncée.

A une semaine de la rentrée, le nombre d’écoles dans lesquels il manque 1, 2, 3 voire 4 ou 5 enseignants est pléthorique. De nombreux remplaçants risquent de se retrouver affectés à l’année sur des postes classe restés vacants.

Le Ministre annonce d’ailleurs avec cynisme qu’ « il fera avec les moyens du bord » et qu’il faudra se préparer à de très nombreux non remplacements car « le banc de touche est très réduit ».

En clair, cela signifie aussi qu’une avalanche de nouvelles fermetures de classes et de refus d’ouvertures se prépare dans les premiers jours de la rentrée, en conséquence du refus de recruter massivement les enseignants nécessaires. Ce sont aussi toutes les écoles qui subiront les conséquences du refus du gouvernement de prendre les mesures exceptionnelles qui s’imposent, du fait des non remplacements qui impacteront les conditions de travail de tous les personnels.

Ce sont aussi des centaines d’AESH qui manqueront dans les écoles en raison du refus du gouvernement de satisfaire leurs revendications d’un vrai salaire et d’un statut de fonctionnaire, avec pour conséquence des centaines d’enfants notifiés qui seront privés de l’accompagnement auquel ils ont droit.

Pour les SNUDI-FO 77, 93 et 94, il y a urgence : le ministère doit garantir que tous les remplacements seront effectués systématiquement, qu’aucune fermeture supplémentaire ne sera prononcée, que toutes les ouvertures de classes indispensables revendiquées par les écoles seront ouvertes et que tous les postes vacants seront pourvus. C’est au Ministère de débloquer immédiatement tous les moyens nécessaires pour procéder aux recrutements massifs indispensables d’enseignants et d’AESH.

Pour cela, le ministre doit prendre des mesures exceptionnelles en urgence. Il doit notamment répondre enfin à l’exigence commune que tous les syndicats du Val-de-Marne SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SE-UNSA, CGT et SUD, lui ont porté lors du rassemblement le 15 juin dernier en organisant en urgence un concours exceptionnel de recrutement de PE, niveau licence pour l’académie de Créteil.

Les SNUDI-FO 77, 93 et 94 refusent d’opposer contractuels et titulaires, comme veut le faire le Ministre. Ils rappellent leur attachement indéfectible au statut et revendiquent la titularisation de tous les contractuels : tous les enseignants du premier degré doivent bénéficier des mêmes droits et des mêmes garanties et protections qui sont celles du statut de la fonction publique.

Les SNUDI-FO 77, 93 et 94 invitent les collègues à se réunir, si possible dans un cadre intersyndical, dès les premiers jours de la rentrée, à établir leurs revendications précises (annulation de fermeture, ouverture, poste non pourvu, remplacement non assuré…) et à prendre toutes les initiatives en direction des autorités (rassemblement, délégation, grève…) pour gagner les postes, classes, remplacements, ….

Un préavis de grève est déposé par la FNEC FP-FO pour couvrir toutes les initiatives.

Créteil le 25 août 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.