A ne pas débloquer les moyens urgents pour protéger l’école et ses personnels, le Ministre prend la responsabilité d’une dislocation généralisée !

Lire le communiqué du SNFOLC Créteil

Le SNUDI-FO 94 invite les collègues à prendre connaissance du communiqué du SNFOLC Créteil « A ne pas débloquer les moyens urgents pour protéger l’école et ses personnels, le Ministre prend la responsabilité d’une dislocation généralisée ! » rendant compte de la situation dans les établissements du second degré de l’académie au soir de la journée du 2 novembre.

Dans les écoles du département la situation est tout aussi insupportable que dans les établissements du second degré.

Le scandale des masques continue !

Marie Poppins semble s’être assoupie après avoir déposé des masques sur le bureau du recteur et c’est la fée Carabosse qui s’est chargée du reste de la livraison !

Il n’y a pas de masques livrés dans la plupart des écoles.

Et dans celles où ils l’ont été, une partie a reçu des masques en tissu de la marque Corèle qui sont inutilisables puisqu’il faut préalablement les laver. Ils n’ont pas d’élastique permettant d’ajuster le masque à son visage ce qui le rend inutilisable pour une partie importante des collègues.

Et une autre partie des écoles livrées ont eu la surprise de recevoir des masques DIM ! Le SNUDI-FO 94 est intervenu immédiatement auprès de la Direction Académique qui vient de donner l’ordre de ne pas les distribuer.

Les masques chirurgicaux pour les personnes conjoints de vulnérables n’ont toujours pas été distribués.

Les AESH sont oubliés une fois de plus et n’ont toujours aucun masque.

Il n’y a aucun masque pédiatrique pour les enfants qui pour certain ont du porter un masque unique toute la journée.

Si le gouvernement est contraint d’accorder des ASA aux personnels vulnérables, à la suite de l’invalidation du décret du 29 août par le conseil d’Etat, rien n’est prévu pour les remplacer devant leurs élèves !

C’est donc une situation chaotique qui est délibérément organisée par le ministère en refusant de procéder aux recrutements nécessaires en urgence, en particulier par la liste complémentaire au concours. Son objectif apparaît de plus en plus clairement : faire prendre en charge sur temps scolaire les élèves par des animateurs municipaux, associations, à la place des enseignants (2S2C) ou à renvoyer toute ou partie des élèves à la maison avec le retour de la continuité pédagogique.

La protection des personnels et des élèves nécessite des moyens supplémentaires en urgence, certainement pas le transfert de l’école publique vers les collectivités locales.

Nous réaffirmons notre exigence d’un véritable plan d’urgence, qui passe par un recrutement massif de personnels permettant le maintien de la totalité des heures d’enseignement dues aux élèves avec l’allègement des effectifs dans les classes, l’entretien et la désinfection des locaux. Cela passe par le déploiement de tests systématiques, la fourniture de masques réellement protecteurs, à minima 3masques chirurgicaux pour tous par jour, la protection par l’isolement, sans perte de jour de carence, et le remplacement systématique des personnels vulnérables.

Le SNUDI-FO 94 appelle tous les collègues à se réunir, pour définir les revendications précises concernant la protection sanitaire, les remplacements et les conditions de travail et prendre sans attendre toutes les initiatives nécessaires pour les faire valoir et obtenir satisfaction. Un préavis de grève a été déposé.

Il propose de réunir des assemblées intersyndicales dans les communes et circonscriptions pour rassembler les revendications et discuter des moyens de les faire aboutir.

Le SNUDI-FO 94 soutiendra et appuiera auprès de la direction académique tous les cahiers de revendications qui lui seront transmis. 

Créteil le 3 novembre 10h

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.