Rassemblement mairie de Gentilly du 19 octobre : 4 jours pour tous !

A la suite de la Réunion d’Information Syndicale organisée à l’initiative du SNUDI-FO 94 à l’école Courbet, 74 collègues de Gentilly (c’est-à-dire la quasi-totalité des enseignants de la commune) ont signé la prise de position pour le retour à 4 jours d’enseignement sur 36 semaines, pour toutes les écoles.
Ce jeudi 19 octobre, une quinzaine d’enseignants se sont rassemblés sur la place de la mairie de Gentilly avec deux représentants du SNUDI-FO 94, afin de remettre les signatures des collègues et être reçus par un représentant de madame la Maire.
A midi trente, une adjointe au Maire et une membre du cabinet du Maire sont descendues pour écouter les revendications des collègues et les rencontrer.
Nous avons fait part des inquiétudes des enseignants de la ville quant à un éventuel maintien des 4 jours et demi ou encore d’un raccourcissement des vacances scolaires qui singulariserait les écoles de Gentilly vis-à-vis des autres écoles du département dont la plupart des communes ont d’ores et déjà annoncé qu’elle repasseraient à 4 jours sur 36 semaines. Rétablir le même rythme pour toutes les écoles du département, dès la rentrée prochaine, comme l’ont demandé les syndicats SNUDI-FO, SNUipp-FSU et CGT Educ’action, en votant un vœu commun lors du dernier CDEN du 12 octobre, est indispensable. C’est préserver l’Education Nationale face aux tentatives de faire dépendre les rythmes et plus généralement l’organisation des écoles et de l’enseignement des décisions locales (et des moyens) des communes. C’est aussi mettre fin à une situation qui génère une fatigue excessive des élèves, des dégâts quant aux apprentissages et dégrade nos conditions de travail.
Nous leurs avons remis les 74 signatures. Elles nous ont affirmé que le conseil municipal attendrait les concertations avec tous les partenaires de l’éducation nationale avant de se prononcer, mais que, quelles que soient les décisions qui seront prises, elles seront rendues publiques vers février, avant le mouvement des enseignants pour la rentrée 2018.
Les enseignants présents ainsi que les deux représentants du SNUDI-FO ont mis en garde les représentantes de madame la Maire quant à une éventuelle fuite des collègues vers les écoles des communes voisines qui repasseront aux 4 jours. Elles ont en pris bonne note.
Les collègues présents ont alors proposé que les conseils d’écoles soient informés de la position unanime des enseignants de la ville et se prononcent dès leur première réunion pour le retour aux 4 jours de classe sur 36 semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *