Appel du Congrès du SNUDI-FO 94 : tous au ministère mercredi 15.06 (14h30) !

L’appel du congrès en PDF pour impression

Pour éviter la catastrophe annoncée et obtenir le concours exceptionnel niveau licence 
Tous devant le Ministère de l’Education Nationale 
 Mercredi 15 juin à 14h30 Rendez-vous M° Solférino
Au vu des résultats désastreux du concours (521 admissibles pour 1049 postes), les syndicats du département SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SE-UNSA, CGT et SUD appellent à un rassemblement mercredi 15 juin à 14h30 devant le ministère de l’Education Nationale, pour exiger du nouveau Ministre N’Diaye la tenue d’un concours exceptionnel de recrutement de PE sur l’académie de Créteil, niveau licence, en urgence, avant la fin de l’année scolaire et porter les signatures de la pétition intersyndicale départementale portant cette exigence. Cette initiative lancée dans le 94 a été reprise dans d’autres départements de la région parisienne et la FNEC FP-FO vient d’apporter son soutien.
Informés de cette initiative, les 300 délégués au congrès du SNUDI-FO 94, réunis le 10 juin 2022 à Créteil, s’adressent à tous les collègues du département.
C’est le gouvernement qui a organisé cette catastrophe en décidant de n’ouvrir l’inscription au concours qu’aux titulaires d’un Master (BAC+5) et en réduisant ainsi volontairement le vivier de recrutement, en imposant le blocage des salaires par le gel du point d’indice, en détériorant nos conditions de travail. 
C’est le même scénario que pour les hôpitaux : le gouvernement organise la pénurie de personnels en rendant les conditions de travail et les salaires insupportables, puis, dénonçant cette pénurie qu’il a lui-même organisée, ferme des services entiers comme des services d’urgence, supprime des lits… 
Le gouvernement organise ainsi une rentrée désastreuse en prévoyant que le chaos que nous avons subi depuis janvier, avec des centaines de classes non remplacées chaque jour (entre 200 et 650) sera le fonctionnement permanent de l’année scolaire prochaine et des années à venir.

Impossible d’accepter une telle situation qui signifie : 

  • une rentrée et une année scolaire désastreuse avec des dizaines voire des centaines de classes sans maître ;
  • une nouvelle avalanche de fermetures de classes fin juin au motif que « le département ne disposera pas des ressources humaines pour pourvoir les postes » ;
  • la mise à mal du fonctionnement des écoles, obligées d’accueillir les élèves et surchargeant les classes, faute de remplaçants, avec pour conséquence la dégradation des conditions d’enseignement et d’apprentissage pour les enseignants et les élèves ;
  • la remise en cause de tous les droits des personnels : blocage des EXEAT, refus de temps partiel, de disponibilités conduisant les collègues à des situations impossibles et générant le désespoir ;
  • le remplacement du recrutement par concours par des « Job dating » de 30 minutes.

Nous sommes tous concernés ! 

Pour défendre nos droits, nos conditions de travail, pour défendre l’École publique qui est aujourd’hui menacée par les décisions gouvernementales, unissons-nous, en signant la pétition intersyndicale exigeant la tenue du concours exceptionnel niveau licence. 

Rassemblons-nous mercredi 15 juin à 14h30 

devant le ministère de l’Education Nationale (Métro Solférino) 

pour exiger, dans l’unité avec tous les syndicats du département,

l’organisation immédiate d’un concours exceptionnel niveau licence, 

afin que tous les postes soient pourvus par des enseignants sous statut.

Une demande d’audience des 5 syndicats départementaux a été faite au Ministre. Il doit les recevoir et répondre à notre revendication légitime !

Adopté à l’unanimité des 300 présents moins une abstention

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.