Compte-rendu de l’assemblée générale départementale du 12 janvier

L’Assemblée générale départementale intersyndicale qui s’est tenue ce mercredi 12 janvier à 13h30, à l’appel du Snudi-FO 94, SNUipp-FSU 94, Se-UNSA 94, SUD-Education, CGT Educ’action et à laquelle ont aussi participé des collègues du second degré, a réuni 170 collègues ! C’est une première en visio.

Un point précis sur la mobilisation a d’abord été fait : plus de 2 enseignants sur 3 en grève sur le département demain dans le 1er degré, un tiers des écoles fermé, des taux de grévistes impressionnants pour une mobilisation appelée dans le courant de la semaine dernière. En termes de rapidité et d’ampleur, c’est presque du jamais vu.

Les revendications de la plateforme unitaire ont été rappelées :
  • Un plan d’urgence pour notre département, notamment le recrutement immédiat de plusieurs centaines d’enseignant.es afin d’assurer tous les remplacements (près de 500 enseignant.es non remplacé.es le 3 janvier, des centaines de plus chaque jour) et la création massive des postes, des AESH (et la satisfaction de leur revendication d’un statut de fonctionnaire), des infirmiers·ères, des médecins scolaires, assistantes sociales…
  • des capteurs de CO2 dans nos classes, maintenant !
  • des purificateurs d’air dans les cantines maintenant !
  • des masques FFP2 maintenant pour tous les enseignant.es et AESH (au moins 2 par jour) !
  • du gel hydroalcoolique et des lingettes virucides pour tous les personnels !
  • des mesures dès le 1er cas, à l’inverse de la désorganisation actuelle permanente des classes et des écoles,
  • des tests hebdomadaires pour toutes et tous sur les écoles, tests organisés par des personnels de santé et ne reposant pas sur les équipes enseignantes, afin que soit brisée la chaîne de contamination.

Mais c’est aussi le sentiment de “mépris” qui a été dénoncé : par ses propos et ses actes, Jean Michel Blanquer a perdu toute légitimité comme ministre de l’Education nationale !

Sa responsabilité est totale, quand deux ans après le début de la pandémie nous en sommes encore à quémander par exemple des masques FFP2, notamment en maternelle, là où les enfants ne peuvent pas porter de masques chirurgicaux. Comme à l’hôpital, le Covid a été le révélateur de la crise plus profonde de l’Éducation (de recrutements, de postes, des salaires,…) ce qui nécessite un plan d’urgence pour l’école publique.

Après l’appel à réussir la manifestation de demain (14h au Luxembourg) et en faire un raz-de-marée contre le ministre et la politique du gouvernement contre l’école, un débat a eu lieu sur la question des perspectives de la reconduction de la grève, son principe ayant déjà été acté dans l’appel intersyndical. Un nombre significatif de présents (une soixantaine) a signifié leur volonté de d’ores et déjà reconduire la grève vendredi.

L’Assemblée Générale appelle donc les collègues du département : 
  • A se saisir des fiches RSST et DGI pour faire remonter les manquements sanitaires et à se saisir de leur droit de retrait prévu par la loi,
  • A prévoir une initiative avec la FCPE, qui soutient l’actuelle mobilisation, dans le courant de la semaine prochaine, en proposant une manifestation de la DSDEN 94 à la Préfecture.
  • A se réunir dans les AG locales de grève jeudi 13 janvier au matin, à établir la situation exacte de leurs écoles, à établir leurs revendications et à discuter des suites à donner à la mobilisation :
    • Boissy-Limeil 10h, élémentaire Prévert (Boissy)
    • Vitry 10h, élémentaire Jules Vernes
    • Maisons Alfort St Maurice 10h, élémentaire Condorcet
    • Villejuif 9h30, élémentaire Cachin
    • Chevilly-Larue 10h, élémentaire Pierre Curie
    • Choisy 10h, maternelle Langevin
    • Fontenay-sous-Bois 10h, maternelle Lesourd
    • Nogent-Joinville-Le Perreux 10h, élémentaire Voisin (Joinville)
    • Champigny 10h, élémentaire Joliot Curie
    • Ivry 10h, espace Robespierre (salle 5)
Pour gagner il est indispensable de ne pas lâcher et de rester unis sur nos revendications.

MANIFESTATION JEUDI 13 JANVIER à Paris :
14h au Luxembourg vers le ministère de l’Education nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.