CRISE SANITAIRE : PRESERVER L’ECOLE, SES ELEVES ET SES PERSONNELS : pétition intersyndicale 94 avec la FCPE

CRISE SANITAIRE :
PRESERVER L’ECOLE, SES ELEVES ET SES PERSONNELS

Les organisations syndicales enseignantes et la FCPE du Val-de-Marne (94) dénoncent la gestion de la crise sanitaire par le ministère de l’éducation nationale.

Malgré notre demande d’un plan d’urgence pour le Val-de-Marne et des appels constants à faire preuve d’anticipation, l’expérience et le délai entre les deux vagues n’ont manifestement pas été mis à profit. Aucun moyen supplémentaire n’a été octroyé par l’Etat aux établissements scolaires du département pour prendre en compte la situation sanitaire exceptionnelle et ses conséquences. Les conditions de scolarisation, déjà largement détériorées, exposent élèves, familles et personnels à des risques de contamination, et génèrent anxiété et incompréhension. Il en résulte une pression intenable pour toutes et tous, enseignants comme familles.

Dans de très nombreux établissements sont constatés :

  • absence de masques chirurgicaux en nombre suffisants pour les adultes,
  • absence de masques pédiatriques pour les élèves en cas de besoin,
  • absence de lingettes virucides pour désinfecter les matériels utilisés,
  • absence ou quantité insuffisante de gel hydroalcoolique, et/ou de lavabos munis de savon,
  • effectifs trop importants dans les classes pour permettre la distanciation préconisée,
  • aggravation du non-remplacement des enseignant.e.s et AESH absents conduisant dans les écoles élémentaires et maternelles à un brassage non maitrisé des enfants.
  • brassage continuel des groupes d’élèves en première et terminale
  • conditions de restauration scolaire ne permettant pas la distanciation nécessaire…
  • informations contradictoires transmises aux parents, indiquant que des enfants ayant pourtant été en contact direct sans masque avec des élèves Covid+ (cantine, piscine, EPS) “ne sont pas considérés comme cas contact à risque”
  • Un manque de transparence sur la gestion des cas-covid : Pas de fermeture d’établissement alors que plusieurs cas y sont déclarés ou que le protocole ne peut plus y être appliqué faute de personnel en quantité suffisante.

Dans l’intérêt des élèves et des personnels, les signataires revendiquent un véritable plan d’urgence avec :

  • Un plan de recrutement massif d’enseignant.e.s, d’AESH et de personnel administratif permettant notamment l’allègement des effectifs dans les classes avec le maintien de la totalité des heures d’enseignement dues aux élèves.
  • En complément le recrutement immédiat de l’ensemble des candidat.e.s aux concours, inscrits sur listes complémentaires afin de pourvoir immédiatement au remplacement des personnels vulnérables ou malades, en particulier les enseignants et les AESH.
  • La fourniture de masques en quantité suffisante à l’ensemble des personnels et des élèves.
  • Un haut niveau d’exigence dans l’entretien et la désinfection des locaux.
  • La réquisition et l’aménagement de nouvelles salles de classe.
  • Une véritable politique d’éviction des élèves et personnels concernés, lorsqu’un foyer épidémique se déclare au sein d’une classe ou d’un établissement.

Nous avons besoin de votre soutien,

signez notre pétition !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.