Conseil des ministres le 24 janvier – grève et manifestation

Une nouvelle fois le 16 janvier nous étions des centaines de milliers en grève et dans la rue pour exiger le retrait du projet Macron-Berger !
Le gouvernement a mis à l’ordre du jour du Conseil des ministres son projet de loi mettant en place la retraite à points et supprimant les 42 régimes existants. D’ores et déjà de nombreux collègues ont annoncé qu’ils seraient en grève et viendraient manifester pour exiger le retrait.

Pour le SNUDI-FO 94, si le gouvernement confirmait son intention de passer en force, comme l’indique le secrétariat de l’UD FO 94  Face à l’intransigeance du gouvernement, à ses tentatives de divisions du mouvement syndical, avec l’enfumage autour de l’âge pivot, l’heure est à hausser le rapport de force, au travers de la grève générale.” (…)  “Il nous semble donc pertinent de poser maintenant la question de la grève générale et du blocage total de ce pays pour faire céder le gouvernement.” (…)  “qu’un appel clair de la confédération soit porté en ce sens pour imposer le retrait et obtenir la victoire : « Dès maintenant Grève Générale, Blocage total du pays jusqu’au retrait. »”
Cette aspiration correspond à ce que de nombreux collègues ont exprimé dans les assemblées générales qui ont adopté des motions, résolutions, prises de position :  
“il est temps que les organisations syndicales nationales qui demandent le retrait lancent un appel clair à la grève générale”.
” Il faut dès à présent que nos instances syndicales nationales se disposent vers un mouvement plus dur encore pour faire plier ce gouvernement. Quelle autre solution que l’appel à la grève générale ?”
Rappel pour le vendredi 24, il faut déposer son intention de grève (si ce n’est déjà fait) avant le mardi 21 janvier à minuit.
Le rendez-vous de la manifestation de vendredi 24 serait 11h à République (à confirmer).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.