Poursuivre la grève jusqu’au retrait

Le communiqué en PDF pour impression

RATP, transports routiers, SNCF, Air France, banques et assurances, EDF-GDF, Chimie, Action Sociale, Éducation nationale, Services publics territoriaux, Santé, Sécurité sociale, Pôle Emploi, Mutualité… la grève est massive, d’une ampleur inédite. France Inter parle d’une « grève presque générale ».

Ce 5 décembre près de 85% des professeurs des écoles du Val-de-Marne étaient en grève pour le retrait du projet Macron Delevoye (au moins 325 écoles fermées). Des milliers se sont rendus à Gare de l’Est pour manifester avec leurs syndicats.

Les 19 assemblées générales organisées par les syndicats du premier degré SNUDI-FO, SNUipp-FSU, Sud et Cgt dans le département ont réuni ce 5 décembre au matin près de 750 collègues.

A Champigny, Ivry , Vitry, Villejuif, Chevilly-Larue, Maisons-Alfort, Créteil, Fontenay, Fresnes, Alfortville, Orly, Choisy, Bonneuil, Villeneuve-St-Georges,  Arcueil, Villiers, La Queue en Brie, Limeil, Cachan, partout une même exigence claire et nette s’est exprimée et a été réaffirmée dans toutes les motions et résolutions adoptées : le retrait du projet Macron Delevoye.

Dans toute ces assemblées générales, la discussion a porté sur le moyen d’y parvenir : « Pas question de nous faire avoir, de retomber dans le piège des journées d’action saute-mouton. » « C’est maintenant que tout doit être fait pour le contraindre à céder, il ne faut pas relâcher la pression, c’est clair : il faut poursuivre la grève. »

« Poursuivre la grève jusqu’au retrait », « reconduire la grève jusqu’au retrait », c’est ce qui a été adopté dans la quasi-totalité de ces assemblées générales.

Pour « organiser la grève », pour « coordonner les actions sur la ville », des comités de grève locaux ont été constitués à Champigny, Ivry, Vitry, Villejuif, Chevilly, Maisons-Alfort, Créteil, Fontenay, Fresnes, Alfortville, Arcueil, Limeil… Partout décision a été prise que ces comités de grève locaux ne soient pas limités aux enseignants mais soient élargis à l’interprofessionnelle en regroupant « les délégués de tous les secteurs professionnels en grève sur la commune avec les représentants des syndicats, ainsi que les Unions locales ».

Voici la liste (non limitative) des assemblées générales de grève organisées le 6 décembre dans le département :

  • Champigny : Bourse du travail (salle G Séguy) à 10h

  • Maisons Alfort-St Maurice-Charenton : 12h élém Condorcet à Maisons-Alfort

  • Alfortville : maternelle Lacore-Moreau à 9h30

  • Fontenay-Nogent-Le Perreux-Joinville-Vincennes-St-Mandé : interpro à la mairie de Fontenay – comité de grève à 10h30

  • Ivry : 10h place de la Mairie avec les territoriaux et 11h AG salle Robespierre

  • Vitry : mater Joliot Curie à 9h30

  • Créteil-St-Maur : comité de grève à la Maison des syndicats à 10h

  • Villejuif : primaire Hautes Bruyères à 9h30

  • Cachan-L’Hay : élem Vallée au Renard à 10h

  • Chevilly-Larue : élémentaire Pierre Curie à 10h

  • Fresnes-Rungis : lycée Mistral de Fresnes à 8h

  • Arcueil Gentilly-Le Kremlin-Bicêtre: 10h30 bourse du travail à Gentilly rue Charles Frérot.

Pour construire le rapport de force indispensable afin d’obtenir
le retrait du projet Macron Delevoye
,
les UD CGT, FO, SOLIDAIRES, la FSU et l’UNEF du Val-de-Marne
appellent les salariés du département à une
manifestation départementale interprofessionnelle
le vendredi 6 décembre à 14h30 de Créteil Eglise à la Préfecture
.

Elles organisent une assemblée départementale interprofessionnelle des délégués des syndicats et des assemblées générales de salariés du département à la Maison des syndicats de Créteil le 6 décembre, à 17h à l’issue de la manifestation.

Créteil le 5 décembre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.