Le SNUDI-FO 94 propose à toutes les écoles de se rassembler le mercredi 9 septembre à 17h30 devant l’Inspection Académique de Créteil

Le communiqué en PDF pour impression

Impossible d’attendre le 17 septembre ! La rentrée c’est maintenant !
C’est maintenant, sans plus attendre, que les classes doivent être ouvertes !

le SNUDI-FO 94 propose à toutes les écoles de se rassembler le mercredi 9 septembre à 17h30 devant l’Inspection Académique de Créteil,

  • pour porter leurs revendications précises, pour exiger collectivement l’annulation des fermetures de classes et l’ouverture des postes demandés,

  • pour un véritable plan d’urgence pour le 94, plan de rattrapage pour nos élèves !

Depuis plusieurs jours de nombreuses écoles ont saisi le SNUDI-FO 94 de leurs demandes d’ouverture ou d’annulation de fermeture de classe. Plus de 30 de moyenne en élémentaire à Simone Veil à Villejuif, des CP et des CE1 à 29, 30, une multitude de classe à 30 en maternelle, … Les situations impossibles se multiplient et pourtant aucune réponse, aucune mesure n’a été prise depuis la rentrée par la DSDEN, laissant les écoles, les collègues, les parents dans le plus grand désarroi. Les seules annonces de certains IEN, comme à Champigny ou à l’Haÿ ce sont des demandes de fermetures supplémentaires, 3 jours après la rentrée ! Inacceptable !

Tout est organisé comme si les écoles avaient miraculeusement été épargnées par la crise sanitaire alors que plusieurs centaines d’élèves reviennent pour la première fois à l’école depuis le 16 mars et que la plupart des autres n’ont eu, au mieux que 2 semaines de classe.

Pire ! Nous venons d’apprendre que le CTsD de rentrée, consacré aux ajustements de carte scolaire, ne serait pas réuni avant le 17 septembre.

Impossible d’attendre le 17 septembre ! La rentrée c’est maintenant. C’est maintenant, sans plus attendre, que les classes doivent être ouvertes !

le SNUDI-FO 94 propose à toutes les écoles de se rassembler le mercredi 9 septembre à 17h30 devant l’Inspection Académique de Créteil,

  • pour porter leurs revendications précises, exiger collectivement l’annulation des fermetures de classes et l’ouverture des postes demandés,
  • pour un véritable plan d’urgence pour le 94, plan de rattrapage pour nos élèves !

Le SNUDI-FO 94 s’adresse à toutes les organisations syndicales.

Dans toutes les écoles, les enseignants commencent à constater les effets du confinement sur leurs élèves après pour certains, 6 mois sans classe. Le Ministre présente les différentes évaluations des acquis des élèves (évaluations nationales cp/ce1, outils de positionnement) comme devant permettre de « définir l’impact du confinement sur le niveau scolaire de chaque élève ».

Mais aucun poste supplémentaire, aucun moyen n’est octroyé pour rattraper les 3 mois de confinement !

Pourtant 240 enseignants reçus sur la liste complémentaire du concours ne sont toujours pas recrutés !

Se prépare donc une situation où la responsabilité de la gestion des difficultés et du désastre scolaires découlant du confinement sera renvoyée sur chaque école et chaque enseignant qui devra multiplier les PPRE et autres projets qui n’engageront que lui et qui devra différencier pour chacun de ses élèves dans des classes à 30 élèves voire plus.

Dans cette logique, le recteur de l’Académie de Créteil affirmait en conférence de presse le jeudi 39 août : « Pour la Toussaint, le plus grand nombre d’élèves possibles devra être « dans le train » et avoir rattrapé leur retard. D’où l’importance des évaluations qui seront mises en place, pour voir où chaque élève en est. ». 

Un nouveau « prof bashing » est donc organisé en transférant sur chaque PE la seule responsabilité de résoudre les difficultés scolaires consécutives à la crise sanitaire.

Nous ne laisserons pas sacrifier toute une génération d’élèves ! Dès maintenant organisons partout dans les écoles, les communes, des réunions. Etablissons nos revendications précises indispensables pour que nos élèves puissent bénéficier d’un réel rattrapage. Informons et saisissons les parents de la situation, proposons leur de préparer ensemble le rassemblement du 9 septembre. Exigeons le recrutement immédiat de tous les enseignants sur la liste complémentaire du concours.

Un plan d’urgence pour le Val-de-Marne de plusieurs centaines de postes,
véritable plan de rattrapage pour nos élèves,
(lors du dernier CDEN du 24 avril la demande d’un plan d’urgence pour le 94 a fait l’objet d’un vœu voté par FO, la FSU, l’UNSA, la CGT et la FCPE et la plupart des élus ) est indispensable pour permettre :

► de créer des dispositifs UPE2A fixes dans les écoles, partout où il y en a besoin dans le département, avec un maximum de 15 élèves allophones par unité d’enseignement

► d’attribuer des postes d’enseignants supplémentaires dans les écoles, pour organiser des dédoublements de classe dans plusieurs niveaux, des petits groupes, des séances personnalisées, des suivis individuels, afin d’aider les élèves qui sont restés éloignés de l’école ou les élèves en difficulté scolaire

►de créer des ULIS TFC afin que les élèves notifiés puissent bénéficier du dispositif ; de faire partir des collègues en stages CAPPEI en nombre suffisant pour assurer la pérennité de ces dispositifs

►de reconstituer les RASED et les développer afin de pouvoir intervenir auprès des élèves les plus en difficultés, ceux qui sortent traumatisés du confinement et ceux qui devront réapprendre à être élèves, en affectant sur ces postes des enseignants qui acceptent de faire fonction à défaut de titulaires du CAPPEI

►de maintenir et créer des dispositifs 100% avec des groupes de 12 élèves comme annoncé par le Ministère (et non 13, 14, 15,…)

►d’ouvrir des postes d’administratifs, d’AESH et d’infirmiers scolaires dès la rentrée 2020

                                              Créteil le 3 septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.