Carte scolaire : audience du 19 juin – Rassemblement le 1er juillet à 17H devant la DSDEN plan d’urgence pour le 94 annulation des fermetures…

Le communiqué en PDF pour impression

La fiche carte scolaire zone banale                                                   La fiche carte scolaire REP REP+

Une nouvelle avalanche de fermetures et de refus d’ouvertures, programmée par le Ministre, se prépare pour le CTSD du 3 juillet :

Pour l’annulation des fermetures, pour obtenir les ouvertures demandées par les écoles, pour un plan d’urgence pour le 94, plan de rattrapage pour nos élèves

Rassemblement mercredi 1er juillet
à 17H devant la DSDEN de Créteil

Le SNUDI-FO 94 a été reçu en audience carte scolaire pendant plus d’une heure trente vendredi 19 juin par M. Kakousky, secrétaire général de la DSDEN, Mme Del Bianco IEN adjointe, avec Mme Populo et Mme Mosnier de la DRHM. Le syndicat a défendu les situations de toutes les écoles qui lui ont confié leur dossier dans un temps extrêmement limité et dans des conditions qui n’ont rien à voir avec les audiences qui étaient accordées aux écoles lorsqu’elles étaient reçues avec le syndicat.

Aucune réponse précise n’a été apportée aux demandes formulées et argumentées. Les décisions ont été renvoyées au CTSD prévu le vendredi 3 juillet à 9h, soit le dernier jour de classe de l’année (les collègues qui devront refaire leur structure pendant les vacances apprécieront) ! Le prétexte évoqué pour justifier un tel calendrier et le refus de recevoir les délégations d’écoles avec le syndicat est celui de la tenue des élections municipales et de l’obligation de réserve vis-à-vis des élus. Il semble que cette obligation de réserve soit à géométrie variable puisque dans le département voisin des Hauts-de-Seine les ajustements de carte scolaire sont prévus le 25 juin, 3 jours avant le 2ème tour des élections ! Ainsi, les représentants au CTsD ne disposeraient des documents préparatoires et du projet d’ajustement de carte scolaire que le vendredi 26 juin, au plus tôt !

Les informations apportées lors de cette audience nous font craindre une situation impossible à la rentrée. En effet, alors que c’est maintenant dans la loi depuis deux ans, la Direction académique se refuse à comptabiliser les élèves d’ULIS dans les effectifs, renvoyant à un vague regard bienveillant, dont chacun sait pertinemment qu’il est à géométrie variable et qu’aucune garantie réelle n’est apportée. Pire encore, les représentants de la Direction académique se refusent à prendre en compte les conséquences du confinement pour les élèves et pour les écoles. Alors que, dans de nombreux cas, les écoles ont fait remonter qu’un pourcentage important d’élèves avait totalement décroché malgré les efforts fournis par les enseignants ; alors que, dans certaines écoles, près de 30 à 40% des familles étaient dans l’incapacité de pouvoir recevoir et imprimer les documents envoyés par les équipes enseignantes, les réponses des représentants de la DSDEN se bornent au respect strict des seuils (voir même refusent de prendre en compte les chiffres au prétexte que l’année précédente le nombre d’élèves présents aurait été inférieur à celui annoncé), confirmant ainsi, qu’au-delà des déclarations médiatiques, absolument aucune mesure n’est prise par l’Institution pour que soit organisé un véritable plan de rattrapage pour nos élèves (le 94 n’a reçu aucun poste lors de la dotation exceptionnelle pendant le confinement).

Se prépare donc une rentrée où la responsabilité de la gestion des difficultés et du désastre scolaires découlant du confinement sera renvoyée sur chaque école et chaque enseignant qui devra multiplier les PPRE et autres projets qui n’engageront que lui et qui devra différencier pour chacun de ses élèves dans des classes à 30 élèves voire plus. Un nouveau « prof bashing » se prépare donc en transférant sur chaque PE la responsabilité de résoudre les difficultés scolaires consécutives ​à la crise sanitaire

Pour le SNUDI-FO 94, il est indispensable que chacun soit alerté dès maintenant sur cette situation inacceptable et impossible. Une nouvelle avalanche de fermetures et de refus d’ouvertures, programmée par le Ministre, se prépare pour le CTSD du 3 juillet. Rappelons que la DASEN précédente a profité de la pandémie et du confinement pour fermer 78 classes et remettre en cause :

  • la règle appliquée depuis des décennies dans ce département qui garantissait qu’un collègue nommé à titre définitif ne pouvait voir son poste fermé en juin ou en septembre (la nouvelle DASEN a maintenant les mains libres pour procéder à de nouvelle fermetures, après le mouvement, au mépris des droits des personnels).
  • l’existence des UPE2A rattachées à une école (elles sont toutes rattachées aux circonscriptions et ne sont plus comptabilisées dans les décharges de direction ; les enseignants pourraient intervenir sur plusieurs écoles et prendre en charge un nombre d’élèves sans aucune limite et les directeurs auront une décharge réduite ne prenant plus en compte le temps passé à accompagner les familles et élèves non francophones).

Nous appelons donc d’ores-et-déjà toutes les écoles à se rassembler
mercredi 1er juillet à 17h devant la DSDEN de Créteil (venir avec des masques)
pour exiger collectivement l’annulation de toutes les fermetures de classes
et l’ouverture immédiate de toutes les classes et postes demandés par les écoles, pour un véritable plan d’urgence pour le 94, pour un plan de rattrapage pour nos élèves !

Nous ne laisserons pas sacrifier toute une génération d’élèves ! Dès maintenant organisons partout dans les écoles, les communes des réunions pour préparer le rassemblement du 1er juillet. Le SNUDI-FO 94 s’adresse à toutes les organisations syndicales.

Un plan d’urgence pour le Val-de-Marne de plusieurs centaines de postes,
véritable plan de rattrapage pour nos élèves, (lors du dernier CDEN du 24 avril la demande d’un plan d’urgence pour le 94 a fait l’objet d’un vœu voté par FO, la FSU, l’UNSA, la CGT et la FCPE et la plupart des élus ) est indispensable pour permettre :

► de créer des dispositifs UPE2A fixes dans les écoles, partout où il y en a besoin dans le département, avec un maximum de 15 élèves allophones par unité d’enseignement

► d’attribuer des postes d’enseignants supplémentaires dans les écoles, pour organiser des dédoublements de classe dans plusieurs niveaux, des petits groupes, des séances personnalisées, des suivis individuels, afin d’aider les élèves qui sont restés éloignés de l’école ou les élèves en difficulté scolaire

►de créer des ULIS TFC afin que les élèves notifiés puissent bénéficier du dispositif ; de faire partir des collègues en stages CAPPEI en nombre suffisant pour assurer la pérennité de ces dispositifs

►de reconstituer les RASED et les développer afin de pouvoir intervenir auprès des élèves les plus en difficultés, ceux qui sortent traumatisés du confinement et ceux qui devront réapprendre à être élèves, en affectant sur ces postes des enseignants qui acceptent de faire fonction à défaut de titulaires du CAPPEI

►de maintenir et créer des dispositifs 100% avec des groupes de 12 élèves comme annoncé par le Ministère (et non 13, 14, 15,…)

►d’ouvrir des postes d’administratifs, d’AESH et d’infirmiers scolaires dès la rentrée 2020

Chacun comprend qu’un tel plan d’urgence est totalement contraire aux mesures envisagées pour la rentrée par le Ministre qui s’attaque à l’école publique et au statut des enseignants. Le SNUDI-FO 94 exige :

  • l’abandon du dispositif 2S2C et le maintien de l’ensemble des enseignements sportifs, culturels et artistiques au sein de l’Éducation nationale
  • l’abandon du projet de loi sur la fonction de directeur d’école qui avance vers le statut de directeur et la mise en place d’écoles autonomes
  • la satisfaction des revendications sur la direction d’école : une augmentation financière (100 pts d’indice pour tous), l’amélioration des décharges, une aide administrative statutaire dans toutes les écoles !

Fiche carte scolaire zone banale

Fiche carte scolaire REP REP+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.