« Les parents doivent être alertés de la réalité des mesures qui sont prises actuellement et de celles qui ne le sont pas. Il serait irresponsable de leur camoufler. C’est la vie et l’avenir de leurs enfants qui est en jeu. »

LETTRE OUVERTE
AU MAIRE DE VILLEJUIF

Le 11 avril 2020

Monsieur le Maire de Villejuif,

J’ai pris connaissance avec étonnement de la lettre datée du 7 avril que vous avez adressée à des associations de parents d’élèves de différentes écoles de la ville. Vous y indiquez à propos du projet de carte scolaire, établi par madame l’Inspectrice d’Académie pour la prochaine rentrée scolaire pour les écoles de Villejuif, qu’il n’y aurait « pas lieu de s’alarmer précocement de rumeurs sans fondement chiffrés », qu’il ne s’agirait que de « conjectures », qu’il n’y aurait « donc pas lieu de s’alarmer ».

Représentant du syndicat FO au CTsD et au CDEN, j’ai reçu, le samedi 21 mars, les documents de la Direction Académique contenant l’ensemble des projets de fermetures et d’ouvertures de classes pour toutes les écoles du département. Il s’avère que les mesures prévues dans ces documents pour les écoles de Villejuif sont sans précédent depuis des décennies puisque pas moins de 11 fermetures de classes y figurent. Seraient touchées les écoles maternelles Sand, Paul Vaillant Couturier, Karl Marx, Joliot Curie, Jean Vilar, Langevin et les écoles élémentaires Sand, Pasteur, Wallon, Joliot-Curie, Hautes Bruyères.

Une telle carte scolaire aboutirait en plus à la remise en cause des décharges de direction de 7 écoles (maternelles Paul Vaillant Couturier, Karl Marx, Jean Vilar, Langevin et élémentaires Pasteur, Wallon, Joliot-Curie).

A cela s’ajoute la remise en cause du droit des enfants non francophones à bénéficier d’un enseignement adapté à temps complet dans leur école par la transformation des UPEAA en postes mobiles. Les écoles Paul-Vaillant Couturier et Pasteur, dans lesquelles ce dispositif d’accueil des élèves allophones existe depuis de nombreuses années, verraient leur fonctionnement bouleversé. Les enfants les plus fragiles qui y sont accueillis et qui pour la plupart n’ont aucune aide scolaire pendant le confinement en seraient les victimes.

Envisagées pendant le confinement, en pleine pandémie, ces mesures d’une brutalité sans précédent ont suscité la colère de tous les enseignants qui en ont eu connaissance. Tous les directeurs des écoles de la ville, sans exception, ont lancé un appel qu’ils vous ont adressé le 5 avril (mais qui est resté sans réponse de votre part).

Au niveau départemental, de la même manière, l’annonce de 104 fermetures de classes, de 29 fermetures de dédoublements CP CE1, a suscité une colère dans toutes les écoles et une prise de position unanime exigeant l’annulation des fermetures de la part de la plupart des organisations syndicales et de la fédération de parents d’élèves. De nombreux élus sont intervenus dans le même sens. L’Inspectrice d’Académie a dû renoncer à entériner son projet et a annulé le CTsD convoqué le 27 mars et le CDEN le 31 mars.

Ces 2 instances sont à nouveau convoquées les 20 et 21 avril. Il y a 48h, le 9 avril, les représentants des personnels, des parents et des élus ont reçu un nouveau document (joint à ce mail). L’Inspectrice d’Académie y maintient encore pas moins de 85 fermetures de classes et 20 fermetures de dédoublements CP CE1. A Villejuif, si elle renonce finalement à 3 fermetures (élémentaire Joliot Curie, Wallon et Hautes Bruyères), elle maintient les 8 autres (maternelles Sand, Paul Vaillant Couturier, Karl Marx, Joliot Curie, Jean Vilar, Langevin et élémentaires Sand, Pasteur) et en ajoute même une 9ème (maternelle Pasteur) qui entraîne là encore une baisse de la décharge de la direction d’école.

Monsieur le Maire, en temps normal, ces 9 fermetures constitueraient une régression sans précédent pour les écoles de notre ville. Mais en pleine pandémie, alors que tout le monde sait que l’épisode du confinement (dont personne ne connait la fin) laissera des traces très importantes sur les enfants, les familles et aura de lourdes conséquences sur la scolarité de tous les élèves, c’est un désastre scolaire qui est programmé pour nos écoles.

Faut-il rappeler qu’à la rentrée prochaine les écoles de notre ville devront accueillir :

– des enfants qui pour une proportion très importante n’auront pu bénéficier d’un suivi pédagogique pendant plusieurs mois, et seront en rupture d’apprentissage,

– des enfants qui avaient auparavant des difficultés et dont les suivis en orthophonie, psychomotricité, et les prises en charge par les CMP et CMPP auront été interrompus pendant près de 6 mois,

– des enfants qui auront subi directement ou par leurs proches la maladie, voire qui auront connu des décès,

– des enfants qui seront durablement traumatisés par la peur d’attraper la maladie, de sortir, notamment, des enfants de soignants qui auront vécu plusieurs mois avec la peur de voir leurs parents contaminés et d’attraper le virus eux aussi,

– des enfants qui verront les conditions économiques de leur famille basculer brutalement parce que les parents se retrouveront en chômage partiel voire au chômage total (auto-entrepreneurs, etc) et qui verront leurs conditions de vie changer d’un coup (déménagement voire précarité),

– des enfants qui auront subi pendant plusieurs semaines des situations d’extrême tension dans le cadre familial,

– des enfants souffrant de troubles du comportement qui n’auront pas été pris en charge pendant des mois,

– des personnels de l’Education nationale ou des agents municipaux qui seront peut-être eux-aussi dans la souffrance et l’appréhension suite à ce qu’ils auront vécu les mois précédents.

Tous ceux qui sont attachés au droit à l’instruction et qui se refusent à voir une génération entière d’enfants purement et simplement sacrifiés ne peuvent que s’élever contre une telle forfaiture et exiger, non seulement l’abandon de toutes les fermetures, mais aussi que soit attribuée une dotation exceptionnelle de postes d’enseignants supplémentaires pour toutes les écoles de la ville.

Ces enseignants supplémentaires seront indispensables, particulièrement dans les quartiers où les difficultés sociales sont les plus importantes, pour organiser des dédoublements de classe dans beaucoup de niveaux, des petits groupes, des séances personnalisées, des suivis individuels pour rattraper les inégalités qui se seront inévitablement creusées, pour permettre à des milliers d’enfants de redevenir des élèves et de reconstruire l’Ecole.

Pour rétablir les liens avec les familles, tenir des équipes éducatives … les décharges de direction devront être augmentées.

Les parents doivent être alertés de la réalité des mesures qui sont prises actuellement et de celles qui ne le sont pas. Il serait irresponsable de leur camoufler. C’est la vie et l’avenir de leurs enfants qui est en jeu.

Je ne peux que vous inviter à appuyer nos demandes :

  • d’annulation des 9 fermetures de classes,
  • d’ouvertures fermes de classes afin de prendre en compte la hausse des effectifs dans plusieurs écoles,
  • de maintien des postes UPEAA sur un poste fixe dans les écoles Pasteur et PVC et l’ouverture d’un autre poste UPEAA dans une école de la commune,
  • de maintien et d’augmentation de toutes les décharges de direction,
  • de création de postes supplémentaires de psychologues scolaires et d’enseignants spécialisés du RASED afin d’assurer une aide spécialisée aux élèves en difficulté,…
  • et d’une dotation exceptionnelle de postes pour aider les élèves au mieux en fonction de leurs besoins, pour que toutes les écoles puissent faire face à l’urgence à la rentrée prochaine et éviter un désastre scolaire dans notre ville.

Vous pourrez commencer à le faire en signant la pétition en ligne des syndicats enseignants SNUDI-FO, SNUipp-FSU, CGT et de l’UL FCPE ainsi que des associations de parents de la ville, qui a déjà recueilli en 48 heures près de 700 signatures.

Sign the Petition

Soyez assuré, Monsieur le Maire, de notre engagement en défense du droit à l’instruction.

Luc Bénizeau
Représentant du SNUDI-FO 94 au CTsD et au CDEN du Val-de-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.