Courrier commun SNUDI-FO 94 SNUipp 94 et CGT Educ’action 94 à la DASEN face à l’épidémie de fermetures de classes et de remise en cause des droits des personnels !

Objet : demandes communes concernant le CTsD, la protection des personnels et la suspension des fermetures de postes et de classes

Créteil le 23 mars 2020

Madame la Directrice Académique,

Nous avons reçu samedi 21 mars à 17h, une convocation pour une réunion du CTsD le 27 mars consacrée à la carte scolaire 1er degré et une pour le CDEN le 31 mars.

Alors même que le Comité Hygiène et Sécurité Départemental (CHSCT) extraordinaire sur la crise sanitaire du coronavirus et la protection des personnels initialement prévu le lundi 16 mars a été reporté sine die, il faudrait donc tenir à tout prix des instances, avec des documents arrivés hors délais, sans GT préparatoire, sans aucune possibilité de discuter avec les collègues concernés et de faire valoir leurs arguments pour défendre leur école … Et tout cela pour, au bout du compte, entériner des mesures de carte scolaires qui sont essentiellement des fermetures, ainsi que des mesures régressives telles que le fait de ne plus compter les UPEAA dans les décharges de direction.

La visioconférence serait donc possible pour valider les fermetures mais impossible pour discuter de la protection des personnels. Comment le comprendre ?

Nous vous demandons solennellement de procéder à la convocation en urgence d’un CHSCTD avec à l’ordre du jour : les conditions d’accueil des enfants de soignants et des personnels de l’aide sociale à l’enfance, les conditions de travail des enseignants volontaires et le respect des mesures de précaution sanitaires indispensables, à commencer par celles que préconise le ministère lui même :

  • le nettoyage approfondi des locaux préalablement à l’ouverture des écoles et des établissements, 
  • la présence de savon en quantité suffisante pour les enfants et de gel hydroalcoolique pour les personnels ;
  • l’accueil pour des groupes de 8 à 10 élèves maximum au sein d’une même salle.

Comment est-il possible qu’il y ait encore carence de gel hydroalcoolique dans certaines écoles ? Pourquoi le site du ministère indique-t-il encore que « seuls les professionnels de santé en contact avec des cas confirmés sont servis en masques chirurgicaux » alors même que les policiers en bénéficient désormais ?

Nous voulons connaître les dispositions prises par notre employeur pour que ces mesures de protections nécessaires soient appliquées.

Nous vous demandons donc de surseoir à toute réunion du CTsD et du CDEN et de suspendre toute mesure de fermeture de poste et de classe.

Dans l’attente de votre réponse soyez assurée de notre considération

Luc Bénizeau                          Thierry Guintrand                                  Ana Macédo

SNUDI-FO 94                         SNUipp-FSU 94                                     CGT Educ’action 94

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.