Motions adoptées lors des AG du jeudi 9 janvier

MOTIONS VOTEES EN AG JEUDI 9 JANVIER

Lors des assemblées générales qui se sont tenues dans plusieurs communes et circonscriptions du département, ont été débattues et adoptées plusieurs motions dont nous vous invitons à prendre connaissance : 

Motion adoptée à l’unanimité par les 54 présents à l’AG des PE de Vitry avec le SNUDI-FO, le SNUIPP, SUD et la CGT

C’est maintenant que tout se joue.
Face à l’intransigeance du gouvernement, il y a nécessité d’élever le rapport de force pour le faire céder.
Dans cette perspective :
– il est indispensable de poursuivre et d’élargir partout la grève reconductible jusqu’au retrait
– il est temps que les organisations syndicales nationales qui demandent le retrait lancent un appel clair à la grève générale.

Motion adoptée à l’AG d’Ivry-sur-Seine

Les 70 enseignants, syndiqués, non syndiqués et les syndicats CGT éduc ‘action, Sud Education, SNUIPP et SNUDI-FO réunis aujourd’hui jeudi 9 janvier en assemblée générale à Ivry, constatent l’obstination du gouvernement à maintenir son projet de loi sur les retraites et à sa tentative de pourrissement du mouvement de grève.

Après plus d’un mois de grève majoritairement des agents RATP, SNCF, territoriaux et enseignants, force est de constater que les initiatives des différentes assemblées des personnels chacun dans leur domaine professionnel montrent leurs limites. Ce combat ne peut et ne doit pas rester catégoriel. Il faut dès à présent que nos instances syndicales nationales se disposent vers un mouvement plus dur encore pour faire plier ce gouvernement. Quelle autre solution que l’appel à la grève générale ? C’est maintenant et pas dans une semaine !
L’AG des enseignants appelle donc les directions syndicales à prendre le relais en donnant un ultimatum au gouvernement pour qu’à l’issue de cette journée de grève et manifestations d’aujourd’hui et de samedi, il retire son projet de loi sans quoi les syndicats nationaux – qui se réunissent ce soir – appelleront à la grève générale dès lundi.

Motion adoptée aux AG intersyndicales SNUDI-FO et SNUIPP qui se sont tenues à Choisy-le-Roi et à Maisons-Alfort

Le gouvernement reste intransigeant. Macron maintient intégralement sa réforme de retraite par point et sa volonté de détruire notre Code des pensions comme les 42 régimes de retraite. Il vient même de transmettre au Conseil d’Etat le projet loi et a décidé de le faire passer le 24 janvier au Conseil des ministres.

Le refus de Macron et du gouvernement d’entendre les grévistes et les manifestants ne laisse d’autre choix que celui du rapport de force.

Plus d’un mois après le 5 décembre, il est clair que pour obtenir satisfaction, il faut maintenant bloquer le pays. Il y a eu manifestations le 5 décembre, le 10 décembre, le 17 décembre et maintenant une nouvelle manifestation le 9 janvier et une autre annoncée le 11 janvier.
Pour gagner et imposer le retrait, il faut le dire clairement : il faut la grève générale !

Les cheminots, les agents de la RATP, les raffineurs ont voté la poursuite de la grève.

Des milliers d’enseignants ont fait grève et le feront de nouveau le 9 janvier et après.
Nous y sommes prêts. Nous estimons qu’il est temps que les organisations qui ont pris position pour le retrait décident appeler à la grève générale pour bloquer le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.