HORS CLASSE : Lettre ouverte à Madame la DASEN du Val-de-Marne

Madame la Directrice Académique,

Nous avons pris connaissance du tableau d’avancement à la Hors-Classe pour l’année 2019, tableau qui n’a pas été adressé aux représentants des personnels avant la CAPD du 18 juin, mais qui leur a été distribué en cours de CAPD après que ceux-ci aient fait remarqué qu’ils ne disposaient pas de ce document contrairement aux années précédentes et à la réglementation. Nous ne comprenons pas que l’AGS ne soit pas le critère discriminant au passage à la Hors-Classe, comme cela est le cas dans de nombreux départements et comme vous l’aviez annoncé lors de l’audience commune SNUDI-FO SNUipp-FSU du vendredi 14 juin. Il nous semble que vos décisions aggravent l’injustice et l’arbitraire de PPCR.

Nous sommes nombreux à avoir reçu un avis sans entretien PPCR.

Nous sommes nombreux à estimer que notre avis n’a pas pris en compte notre note et notre parcours professionnel.

Nous sommes nombreux à avoir une note supérieure à la note plafond de notre échelon.

Nous sommes nombreux à avoir obtenu un avis satisfaisant ; une faible minorité seulement (21 collègues sur 624, soit 3,3%) a reçu un avis excellent, quand cette année ce sont 31,47% des collègues au 8e échelon qui ont reçu cet avis !

Enfin, nous sommes nombreux à vous avoir adressé un recours l’année dernière, ainsi que des courriers cette année, tous restés sans réponse.

En dépit de tout cela, vous n’avez accepté de revoir aucun avis alors que de nombreux DASEN en ont revu, à commencer, à proximité, par les DASEN de Paris et de Seine-Saint-Denis.

Nous qui sommes retraitables en septembre 2021 considérons que rien n’a été fait pour nous permettre de partir à la retraite Hors-Classe. 6 collègues partant à la retraite au mois de septembre prochain paient par ailleurs vos décisions de l’année dernière et partirons à la retraite sans bénéficier de la Hors-Classe.

Nous, anciens instituteurs, outre l’absence de compréhension de notre avis, avons mis en moyenne 24 ans pour arriver au 11e échelon de la carrière d’instituteurs ; puis nous sommes redescendus au 8e échelon du corps des professeurs des écoles, alors que notre  ancienneté et notre note nous  permettait souvent de passer au grand choix à l’échelon supérieur. Avec PPCR, il nous faut 2 ans et demi voire 3 ans et demi pour passer du 8e au 9e échelon, 4 ans pour passer du 9e au 10e et encore 4 ans pour passer du 10e au 11 échelon, soit 35 ans contre 24 à 26 ans pour les PE ! Nous sommes une nouvelle fois pénalisés par votre refus d’utiliser l’AGS comme premier critère de départage.

S’agit-il de nous empêcher à tout prix de bénéficier de la possibilité de partir à la retraite de manière anticipée ?

Afin de ne pas aggraver l’arbitraire instauré par la mise en place de PPCR, les signataires vous demandent, Madame la DASEN, de décider :

– le passage à la Hors-Classe des collègues retraitables en septembre 2020

– la prise en compte de l’AGS comme premier critère de départage à égalité de barème

– de notifier individuellement des avis pour ceux qui n’ont pas eu d’entretien de carrière afin que les collègues puissent faire un recours

– de réviser à la hausse les avis ne prenant pas suffisamment en compte la note et le parcours professionnel des collègues retraitables dans les deux années à venir

– de mettre en place un groupe de travail CAPD pour l’étude des recours

Je suis d’accord avec ces revendications, je signe la lettre ouverte :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.