Congrès du SNUDI-FO 94 : résolution libertés démocratiques en Algérie

Attaché aux libertés démocratiques et syndicales en France et dans le monde,

Informé des mesures de répression qui se multiplient en Algérie contre les travailleurs, les syndicalistes et le mouvement populaire,

Le congrès du SNUDI-FO94 réuni le vendredi 24 mai 2019 exprime sa solidarité et se prononce pour la libération inconditionnelle

  • De Hadj Ghermoul, militant de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme, arrêté et condamné à 6 mois de prison ferme pour avoir, dès janvier, protesté contre le « 5° mandat »
  • De Kameleddine Fekhar, médecin, Hadj Brahim Aouf, enseignant, et leurs camarades, militants des droits l’Homme, arrêtés le 31 mars pour leurs opinions et actuellement en grève de la faim
  • De Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, emprisonnée depuis le 9 mai

Il demande l’arrêt immédiat des mesures de répression et d’intimidation contre les enseignants, les syndicalistes, les avocats, les étudiants qui se multiplient ces derniers jours.

Motion adoptée à l’unanimité, transmise aux autorités algériennes et au consulat d’Algérie de Créteil, à côté de la Maison des syndicats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.