5 février : Appel intersyndical 94 SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SUD et CGT

L’appel intersyndical en hPDF pour impression

Le 5 février, tous en grève !
Manifestation à Paris à 14h au départ de l’Hôtel de ville

Les organisations syndicales SNUipp-FSU 94, SNUDI-FO 94, SUD-Education 94 et CGT Educ’action 94 appellent à la grève le mardi 5 février et à manifester avec toutes celles et ceux qui luttent aujourd’hui, à l’appel des Unions Régionales CGT FO FSU et Solidaires.

Il y a urgence à engager un grand « tous ensemble » et y faire entendre les revendications des enseignants pour une réelle revalorisation salariale, pour une amélioration des conditions de travail, pour la défense des statuts et de l’école publique et laïque.

Nos organisations syndicales refusent, à juste titre, de participer au « grand débat national » qui ne vise en réalité qu’à légitimer la politique de casse sociale que le gouvernement voudrait voir aboutir en matière de services publics, d’assurance-chômage ou de retraite par points.

Au moment où notre administration enchaîne les remises en cause de nos statuts et de notre liberté pédagogique, nous professeurs des écoles, devons faire entendre nos revendications :

  • Dégel et hausse immédiate du point d’indice !
  • Contre toute remise en cause du code des pensions des fonctionnaires, retour à la retraite à 60 ans et abandon de toute réforme de retraite universelle par points !
  • Annulation des 95 fermetures de classes, ouverture de toutes les classes demandées par les écoles ! Baisse conséquente des effectifs dans toutes les classes : pas plus de 25 élèves par classe en zone banale, pas plus de 20 en REP !
  • Contre le projet du statut de directeur supérieur hiérarchique ! Rétablissement des décharges départementales en zone banale ! Stop à la multiplication des fusions-regroupements d’écoles !
  • Pour le rétablissement des ZIL et de la gestion des remplacements courts par les secrétaires de circonscription,
  • Pour la défense du mouvement, contre l’obligation de faire des vœux larges et la remise en cause de l’AGS comme principal élément du barème ! Pour le maintien de la phase d’ajustement et le rétablissement des GT en présence des élus du personnel !
  • Abrogation du jour de carence ! Pour une réelle médecine de prévention !
  • Contre la limitation du droit à manifester, stop aux violences policières dans les manifestations !

Nous appelons les collègues à se réunir en assemblées générales, dans les écoles, les communes, à établir leurs revendications précises, à discuter des moyens permettant d’obtenir satisfaction et des suites à donner pour construire la riposte pour gagner.

Manifestation parisienne, mardi 5 février, à 14h, Hôtel de Ville de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.