MANIFESTATION au Ministère Mardi 13 mars à 14h (Métro Solférino) ! GREVE avec la Fonction publique et les cheminots le 22 mars !

Cliquez pour lire l’appel unitaire 94 SNUDI-FO, SNUipp-FSU et CGT

et les Articles de 94.citoyens comment les CP dédoublés font sauter les décharges de direction

et du Parisien 94 : les enseignants se préparent à la grève des écoles

Après l’assemblée départementale du 7 mars qui a réuni une cinquantaine de collègues, les syndicats Snudi-FO 94, SNUipp-FSU 94 et CGT-Educ’action 94 s’adressent à tous les collègues.

Malgré la grève massive du 9 février et les actions en cours réunissant parents et enseignants, le ministre  maintient ses décisions :

  • 168 fermetures de classes prévues alors que la dotation du département est de 176 postes, dont 73 en élémentaire et 95 en maternelle qui subit une saignée sans précédent.

  • Suppression de la totalité des postes PDMQDC en REP (seuls 7 subsistent en zone banale)

  • Remise en cause du cadre départemental des décharges pour les directeurs, en zone banale mais aussi en REP : avec le nouveau mode de décompte des classes excluant PDMQDC, maîtres E et les postes créés au titre des « dispositifs 100% réussite », des d’écoles REP et REP+ sont aussi touchées par des baisses de décharges supplémentaires (ou -et- des baisses de traitement indiciaire pour les directions d’écoles).

  • Disparition des postes de ZIL, suppression des groupes de travail de la phase d’ajustement dans lesquels les affectations se font en présence et sous le contrôle des délégués du personnel…

 

Les situations et revendications précises des écoles doivent être entendues : la carte scolaire ne peut rester en l’état ! C’est maintenant que les fermetures doivent être annulées, les décharges, PDMQDC et ZIL maintenus !

  • Manifestation le 13 mars à 14h à Paris (RV Métro Solférino), où les organisations syndicales demandent que les représentants des enseignants des écoles mobilisées pour la maintien de leurs postes et classes soient reçues audience au ministère.

    Dès maintenant et notamment le 15 mars, organisons des assemblées communes avec les parents d’élèves pour les informer des conséquences concrètes pour leurs enfants de cette carte scolaire et décider ensemble d’action permettant de faire aboutir nos revendications.

  • Grève le 22 mars : pour la défense du service public et du statut de la fonction publique, l’emploi et le pouvoir d’achat, à l’appel de la FSU, la CGT, Solidaires, FO, la Fédération autonome, CFE-CGC et CFTC, aux côtés des cheminots qui se mobiliseront pour le retrait des projets d’ordonnances de casse de leur statut et de privatisation de la SNCF.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *