CDEN du 12 février : le projet de carte scolaire DASEN-Ministre fait salle vide !

L’article du parisien 94 et celui de 94.citoyens

Le projet de carte scolaire de la DASEN

Conformément à la décision unanime de l’assemblée des représentants d’écoles du 9 février, les représentants des organisations syndicales SNUDI-FO 94, SNUipp-FSU 94 et CGT 94 ont refusé de siéger au CDEN du 12 février. Ils ont tenu un point presse devant la préfecture pour exposer les revendications.

La FCPE 94 a soutenu cette action et ses représentants n’ont pas siégé non plus et son président a participé au point presse.

C’est aussi le cas des élus qui, c’est une première, pour la plupart ont annoncé être solidaires et ont, à leur tour refusé de siéger, laissant la DASEN et ses « accompagnateurs », seuls dans la salle du Conseil Départemental. Evelyne Rabardel, vice présidente du Conseil Départemental ainsi que Daniel Guérin, lui aussi vice président du CD ont tenu a apporté leur soutien à notre démarche en participant à la conférence de presse.

Le projet carte scolaire a donc fait « salle vide ».

Rejeté par tous il n’a donc pas pu être ni présenté, ni soumis au vote, ni donc entériné.

Un nouveau CDEN est donc convoqué vendredi 16 février à 14h.

Dans ces conditions la solution la plus raisonnable consisterait à ce que DASEN, Rectrice et Ministre cessent de tenter d’imposer contre tous ce projet de carte scolaire destructeur de l’école publique. Il est indispensable que les 180 fermetures de classes soient annulées, que la remise en cause des décharges de direction en zone banale soit abandonnée, tout comme la suppression des ZIL soit abandonnée et la généralisation des postes DUO.

Après la puissante grève du 9 février pour le retrait du projet de carte scolaire,  et les manifestations à la Préfecture et au Ministère, après le rejet une nouvelle fois exprimé aujourd’hui du projet de carte scolaire, dans toutes les écoles organisons les assemblées communes avec les parents, établissons nos revendications précises en terme de classes, de postes de RASED, de décharges de direction, de postes de remplaçants…

Organisons et constituons partout des délégations enseignants, parents et élus pour venir porter les revendications devant la préfecture vendredi 16 février à partir de midi, juste avant le CDEN (qui se réunit à 14h).

Nous demanderons que toutes les délégations soient reçues avec les organisations syndicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *