GT carte scolaire du 16 janvier : Les représentants du personnel SNUDI-FO, SNUipp-FSU, CGT Educ’action claquent la porte !

Le communiqué commun en PDF

L’article du Parisien 94 et celui de 94.citoyens

Pour financer (en partie) le dispositif appelé « 100% réussite » qui coûterait plus de 250 postes (pour les CP en REP et REP+ et les CE1 en REP+) alors que le Ministre en a attribué 176 au département, la DASEN a annoncé une avalanche de mesures inacceptables . Les représentants du SNUDI-FO, du SNUipp-FSU et de la CGT Educ’action ont claqué la porte du groupe de travail du CTsD.

  • Remise en cause des décharges de direction pour tous les directeurs en zone banale dans le département :

Aujourd’hui en élémentaire Projet de la DASEN en élémentaire Aujourd’hui en maternelle Projet de la DASEN en maternelle
Décharge complète A partir de 12 classes A partir de 14 classes A partir de 12 classes A partir de 13 classes
Demi décharge

 

De 8 à 11 classes De 10 à 13 classes A partir de 8 classes De 9 à 12 classes
Tiers de décharge De 8 à 9 classes 8 classes
Quart de déchage De 4 à 7 classes De 4 à 7 classes De 4 à 7 classes De 4 à 7 classes
Pas de décharge 3 classes et moins 3 classes et moins 3 classes et moins 3 classes et moins
  • Refus de considérer les « CP 100% réussite » comme des classes comptabilisées dans les décharges de direction (contrairement aux annonces faites en Comité Technique Ministériel) en les appelant « dispositifs ». Rappelons que les directions d’école en REP et REP+ avaient déjà vu leurs décharges réduites il y a 3 ans au nom d’un pseudo rééquilibrage avec ceux de zone banale.

Dans les faits tout le monde perd ! Toutes les directions d’écoles sont touchées au moment où les aides administratives sont licenciées !

A cela s’ajoutent des dizaines de fermetures de classes et de postes (la DASEN se gardant bien de communiquer son projet de mesures de carte scolaire aujourd’hui ; elle s’est engagée à nous les transmettre mardi 23 au soir).

La DASEN a ajouté que les collègues nommés sur les « dispositifs 100% réussite » le seraient à titre provisoire (donc précaires puisque visiblement personne ne peut savoir si le dispositif perdurera).

Et pour couronner le tout, les EFS seraient tous nommés sur des postes DUO.

Nous avons demandé solennellement à la DASEN d’abandonner ces mesures remettant gravement en cause les conditions de travail et les droits statutaires des collègues (qui s’ajoutent à son projet de supprimer les affectations en présence des délégués du personnel lors de la phase d’ajustement du mouvement).

Devant son refus nous avons claqué la porte du groupe de travail. Impossible pour nous d’apporter notre caution à la remise en cause des droits des collègues et de leurs conditions de travail !

Nous en appelons à toutes et à tous : directeurs et adjoints rassemblons nous

pour exiger le retrait des projets de la DASEN et le maintien des décharges de direction !

 Organisons ensemble, dans l’unité, la riposte commune en vue du CTSD du 1er février, pour gagner sur nos revendications et imposer un recul au Ministre et à la DASEN, 

 les organisations syndicales SNUDI-FO 94, SNUipp-FSU 94, CGT Educ’action 94 et SUD Education 94 appellent les collègues à établir leurs revendications dans chaque école

et à participer massivement à l’ assemblée départementale intersyndicale unitaire le mercredi 24 janvier 2018 de 9h à 12h,

Dans chaque école envoyons un représentant à l’assemblée départementale

Créteil le 16 janvier 2018 à 15h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *