Assemblée Départementale Intersyndicale Unitaire mercredi 24 janvier MDS de Créteil

Pour bloquer les fermetures de classes, pour obtenir les moyens et mesures nécessaires permettant de rétablir le fonctionnement des écoles (AVS, place en IME ITEP, mesures d’urgence…), pour les 4 jours pour tous, pour le retrait du projet de la DASEN supprimant les GT de la phase d’ajustement du mouvement… Construisons le rapport de force.

Partout établissons nos revendications précises et rassemblons nous dans l’unité, de tous le département mercredi 24 janvier.

Lire l’appel commun intersyndical en PDF

Ouvrir le formulaire à remplir et à adresser à votre IEN pour participer à l’assemblée du 24 janvier

* Avalanche de fermetures de classes et de postes, s’annonçant sans précédent pour mettre en oeuvre les orientations ministérielles (dédoublement des CP et CE1 en REP et REP+, suppression des PDMQDC, baisse du nombre de postes au concours…),
* Incapacité à appliquer les notifications de la MDPH faute d’AVS ou de places en classe, structure ou établissement spécialisés, et non prise en compte des situations particulières, aboutissant à « l’explosion » de nombreuses écoles,
* Projet de la DASEN de suppression des groupes de travail de la phase d’ajustement du mouvement,
* Rythmes scolaires…

Face à une carte scolaire qui s’annonce explosive (sur le département une dotation de 176 postes alors qu’au moins 250 seront consommés par le dispositif CP CE1 « 100% réussite »), et aux tentatives du gouvernement de remettre en cause nos conditions de travail et nos garanties statutaires, il est indispensable de se rassembler afin d’obtenir notamment :

 Une dotation exceptionnelle en postes, permettant d’avoir des taux d’encadrement satisfaisants dans toutes les écoles du département et sur tous les niveaux : 25 en maternelle et élémentaire en zone banale, 20 en maternelle et élémentaire en REP et 15 pour les PS et TPS.
 Le maintien des postes de PDMQDC
 Le rétablissement des postes d’enseignants spécialisés, notamment des maîtres E et G permettant aux élèves de bénéficier de l’aide spécialisée adaptée à leurs difficultés et la création de places en classes, structures ou établissement spécialisés afin de répondre aux notifications prononcées par la MDPH.
 Immédiatement des recrutements d’AVS ; pour la transformation des contrats précaires en postes statutaires de la Fonction publique, avec une formation, décemment rémunérés et sans temps partiel imposé, permettant le respect des notifications de la MDPH. Les conditions de scolarisation et d’inclusion doivent respecter le droit de tout enfant à une scolarité adaptée à son état de santé.
 Le retrait du projet de l’Inspectrice d’Académie de supprimer les groupes de travail de la phase d’ajustement du mouvement dans lesquels les affectations se faisaient en présence et sous le contrôle des délégués du personnel,
 Le même rythme de 4 jours pour tous sur 36 semaines à la rentrée prochaine, ce qui correspond aux demandes de la quasi-totalité des Conseils d’écoles du département.

Pour organiser ensemble la riposte commune en vue du CTSD du 1er février,
pour gagner sur nos revendications et imposer un recul au Ministre,
les organisations syndicales SNUDI-FO 94, SNUipp-FSU 94, CGT Educ’action 94 et SUD Education 94
appellent les collègues à établir leurs revendications dans chaque école
et à participer massivement à une assemblée départementale intersyndicale unitaire le mercredi 24 janvier 2018 de 9h à 12h

One thought on “Assemblée Départementale Intersyndicale Unitaire mercredi 24 janvier MDS de Créteil

  1. Maternelle Jules FERRY :
    sept 2016 : 1 fermeture passe de 9 à 8 classes
    sept 2017 : évite de justesse une 2ème fermeture . Maintien des 8 classes avec 214 élèves
    sept 2018 : diminution de la décharge de direction ?
    CMP débordé, pas de maitre E ni G
    psychologue scolaire : 2 psy se partagent la commune faute d’avoir 1 psy dédié à Bry si bien que le psy de la maternelle n’est pas le même que le psy de l’élémentaire !
    Chaque année des enfants du 115, + le foyer clair logis qui accueille des femmes en difficulté avec enfant jusqu’au 4 ans de l’enfant, et + le foyer DASS d’urgence. + Des enfants dys ou en retard de développement comme dans toutes les communes car ce n’est pas lié à l’argent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *