Maisons-Alfort en grève le 11 janvier pour les 4 jours !

Rythmes scolaires, pour le passage à 4 jours :

A l’appel du SNUDI-FO et du SNUipp-FSU et du syndicat FO des territoriaux

Tous en grève le 11 janvier 2018
Fermons les écoles !

Lire l’appel commun SNUDI-FO, SNUipp et FO territoriaux

Lire l’appel commun SNUDI-FO SNUipp-FSU

Lire le communiqué du SNUDI-FO en PDF

Après la mobilisation sans précédent où plus de 110 enseignants, se sont rassemblés devant la Mairie de Maisons-Alfort le 8 décembre 2017, les 50 enseignants réunis lors de la Réunion d’Information Syndicale organisée par la SNUDI-FO 94 le 12 décembre 2017 ont décidé de :

  • Réaffirmer leur opposition aux décrets Peillon/Hamon/Blanquer, qui ont territorialisé l’école, transféré aux élus politiques locaux la capacité de fixer nos horaires de travail et généré la confusion entre temps scolaire et périscolaire. Les 50 enseignants en demandent l’abrogation.
  • Refuser que l’organisation de l’Éducation Nationale et les horaires de travail des enseignants varient en fonction de pseudo consultations locales organisées sans aucun cadre réglementaire sur des panels différents d’une commune à l’autre en fonction des intérêts politiques locaux !
  • Appeler à faire grève, pour exiger du Maire de Maisons-Alfort qu’il demande à la DASEN le retour à 4 jours d’enseignement (lundi, mardi, jeudi, vendredi) sur 36 semaines dans toutes les écoles de la commune pour la rentrée scolaire 2018, comme l’ont déjà demandé les 21 conseils d’écoles sur les 25 (aucun conseil ne s’est prononcé contre), dans la perspective que soient rétablis les mêmes rythmes dans toutes les écoles de toutes les communes du département (et au niveau national).

Au moment où 80% des communes de France prévoient de revenir à la semaine de 4 jours et où dans la quasi-totalité, voire la totalité des écoles des autres communes du département, la décision est en train d’être prise de revenir à 4 jours de classe sur 36 semaines (Alfortville, Bonneuil, Champigny, Créteil, Saint-Mandé…), les enseignants de Maisons-Alfort expriment leur colère et leur défiance face au Maire qui refuse d’entendre leur voix et s’acharne à appliquer la réforme des rythmes scolaires rejetée par tous ! Depuis la publication du décret Peillon en janvier 2013, les enseignants de Maisons-Alfort ont, à de très nombreuses reprises, exprimé la volonté que l’Éducation reste Nationale et que les rythmes scolaires ne varient pas d’une commune à l’autre selon la couleur politique des municipalités, selon les accords locaux ou selon les « pseudo-résultats » de « pseudo- consultations » sans aucune valeur légale.

Le SNUDI-FO 94 appelle tous les enseignants de Maisons-Alfort :

  • À faire grève le jeudi 11 janvier et à fermer les écoles (appel commun SNUDI-FO SNUipp-FSU) ;
  • À se réunir en assemblée générale ce mercredi 20 décembre 2017 à 14h devant la Mairie avec les animateurs (qui exigent aussi le retour à 4 jours) qui seront en grève contre la diminution des heures de travail (et de salaire) qui leur est annoncée.
  • À organiser des réunions dès la semaine prochaine, en direction des parents pour les informer de nos revendications et des graves conséquences pour l’école publique de la situation actuelle.

Pour exiger que le Maire de Maisons-Alfort et la DASEN entérinent la semaine de 4 jours sur 36 semaines.

Pour que l’Éducation reste Nationale et ne dépendent pas de « pseudo consultations locales »

A l’appel du SNUDI-FO et du SNUipp-FSU

Tous en grève le 11 janvier 2018

Fermons les écoles ! 4 jours pour tous !

C’est maintenant que la rentrée se joue !

D’ores et déjà, 7 écoles ont annoncé être totalement fermées :

          les élémentaires : Condorcet, Pasteur, Paul Bert, Raspail

          les maternelles : Berlioz, Herriot, Saint-Exupéry…

Dans de nombreuses autres écoles, plus de la moitié des enseignants ont déjà annoncé qu’ils seront en grève…

L’exigence du rétablissement de la semaine de 4 jours sur 36 semaines pour tous les PE est indissociable de la défense du statut de fonctionnaire d’État qui garantit les mêmes droits à tous les fonctionnaires sur tout le territoire national.

Le décret du ministre Blanquer, loin de rétablir un calendrier national et le retour à la semaine de 4 jours pour toutes les écoles, fait l’obligation de décider commune par commune du rythme des écoles. Il organise et amplifie la territorialisation de l’école engagée par les décrets Peillon et Hamon en faisant dépendre le fonctionnement de l’école de décisions locales.

C’est notre statut national, nos droits et garanties qui sont menacés et remis en cause par ces décrets.

Rétablir l’Education Nationale dans toutes ses prérogatives, en finir avec la territorialisation de l’école, nécessite l’abrogation des décrets Peillon-Hamon-Blanquer.

Maisons-Alfort le 17 décembre 2017

Les représentants du SNUDI-FO 94 à Maisons-Alfort et Saint-Maurice :

Benoît BALORDI (06.62.96.51.07),            Olivier LEGARDEUR (06.09.79.83.84),

Lionel COLMON (06.08.10.25.14),             Agnès BACQUE (06.74.19..14.29),

Loïc POULOUIN (06.63.79.51.30)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.