GT Remplacements du 21 novembre : quand l’employeur choisit les représentants des personnels – inacceptable mise en cause publique des personnels administratifs

GT REMPLACEMENT du 21 novembre :
Deux déclarations importantes

La déclaration commune du SNUDI-FO 94, du SNUipp-FSU 94 et de la CGT Educ’action 94

Les organisations syndicales SNUDI-FO 94, SNUip-FSU 94 et CGT Educ’action 94 tiennent à faire part de leur étonnement devant les conditions pour le moins partiales dans lesquelles ce groupe de travail sur le remplacement, annoncé lors du CTsD, est convoqué.

Sur les 4 organisations syndicales représentées au CTsD, seule une a été destinataire de la date, et de l’heure de la tenue du GT.

Nos 3 organisations n’ont pas eu ce privilège. La CGT a même été écartée d’office.

La représentation des personnels issue des dernières élections professionnelles, est totalement défigurée.

Nos organisations se sont opposées fermement à la suppression des ZIL dans notre département et nous demandons le rétablissement de la distinction ZIL BD et la gestion des remplacements courts par les secrétaires de circonscription. Nous rappelons que le décret n° 2017-856 du 9 mai 2017 relatif à l’exercice des fonctions de remplacement des enseignants du premier degré laisse toute liberté à la direction académique de maintenir des zones correspondant aux circonscriptions et de maintenir les ZIL.  D’ailleurs, dans plusieurs départements les ZIL ont été maintenus.

Au bout du compte la seule organisation syndicale qui a disposé des informations concernant la tenue de ce GT est celle qui ne s’est pas opposée à la suppression des ZIL.

Comment ne pas établir de lien entre les conditions de convocation de cette réunion et les positions défendues par nos organisations ?

Nous tenons à mettre en garde la direction académique sur un glissement dangereux qui voit l’employeur choisir les représentants des personnels en fonction de ses affinités.

Nous ne pouvons que nous interroger sur le but réel de ce GT, convoqué dans de telles conditions, une semaine avant les prochaines élections professionnelles.

Nous demandons la tenue d’un CTSD avec cette question à l’ordre du jour.

Créteil le 21 novembre à 14h30

La déclaration de la FNEC FP-FO 94 en défense des personnels administratifs de la DSDEN gravement mis en cause

La FNEC FP-FO 94 tient à faire part de son indignation face à la mise en cause publique de personnels du pôle remplacement sur les réseaux sociaux.

La multiplication de commentaires blessants à l’encontre des personnels administratifs vise à leur faire porter la responsabilité des dysfonctionnements dans le remplacement des enseignants du premier degré.

La FNEC FP-FO 94 rappelle que ni les enseignants du premier degré, ni les personnels administratifs de la DSDEN, ni les secrétaires de circonscription, n’ont revendiqué l’arrêt de la gestion des remplacements courts et des ZIL par les circonscriptions. Les personnels n’ont aucune responsabilité dans la mise en œuvre du nouveau système de remplacement s’inscrivant totalement dans la politique gouvernementale de suppression de postes dans l’Education Nationale.

Les personnels administratifs de la DSDEN effectuent leur travail dans des conditions difficiles. Ils doivent être respectés comme tous les personnels.

Que ceux qui cherchent à faire d’eux les boucs émissaires des dysfonctionnements provoqués par la mise en œuvre du nouveau système soient prévenus. Nous ne laisserons pas faire. Les personnels ne les laisseront pas faire.

En tout état de cause, la FNEC-FP-FO a pris ses responsabilités et  a demandé à Madame La Directrice Académique d’intervenir pour que cessent ces atteintes aux personnels dans l’exercice de leurs fonctions.

Créteil le 21 novembre 14h30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.