254, 260, 251 ? Quand le passage à la Hors classe 2018 des PE du Val-de-Marne ressemble à un jeu de Bonneteau !

Lors de la CAPD du 14 juin la DASEN annonçait un nombre de 254 promus à la Hors Classe pour le département. Mais il s’agissait d’une information officieuse puisque l’arrêté ministériel n’était toujours pas paru.

Dans un mail adressé vendredi 17 juillet aux organisations syndicales représentées en CAPD, la direction académique indique que « L’arrêté fixant le taux de promotion dans les corps des personnels enseignants est publié ce jour au JORF. Pour le Val-de-Marne, le nombre de promus à la hors classe des professeurs des école au 1er septembre 2018 est fixé à 260. » Le SNUDI-FO 94 a immédiatement contacté la direction académique pour avoir des précisions sur cette annonce. La secrétaire Générale de la DSDEN a indiqué que les consignes reçues par le ministère n’autorisaient pas, comme les années précédentes, la mise en place d’une liste complémentaire.

Le 30 août, lors d’une audience accordée au SNUDI-FO 94, la DASEN confirmait que parmi les 260 premiers classés dans le tableau d’avancement figuraient 9 collègues qui avaient confirmé leur départ en retraite le 1er septembre 2018.

Le  10 septembre la délégation du secrétariat national du SNUDI-FO reçue à la DGRH saisit les représentants du ministère de la situation du département et demande que 9 collègues supplémentaires puissent accéder à la Hors Classe en remplacement des 9 départs à la retraite.

4 octobre au matin, à la CAPN, le représentant du SNUDI-FO dans sa déclaration préalable interpelle la représentante du Ministre : « nous demandons que conformément à la réglementation, dans chacun des départements, les départs en retraite en septembre 2018, parmi la liste des promus à la hors classe, soient compensés par un nombre équivalent de collègues promus sur une liste complémentaire. Dans certains départements, faute de cette compensation, le nombre de promus effectifs sera inférieur à celui annoncé. » La représentante du Ministre renvoie la responsabilité sur les DSDEN « Ca s’est bien passé dans tous les départements. S’il y en a qui n’ont pas anticipé tant pis pour eux… Ils n’avaient qu’à interroger les collègues en amont (…) ».

4 octobre après-midi, lors de la CAPD du Val-de-Marne, le SNUDI-FO 94 interpelle la DASEN dans sa déclaration préalable : « De plus, nous réitérons notre demande que conformément à la réglementation, les départs en retraite en septembre 2018 parmi la liste des promus à la hors classe soient compensés par un nombre équivalent de collègues promus sur une liste complémentaire. Le 17 juillet nous avons reçu un mail de madame la secrétaire Générale précisant « L’arrêté fixant le taux de promotion dans les corps des personnels enseignants est publié ce jour au JORF. Pour le Val-de-Marne, le nombre de promus à la hors classe des professeurs des école au 1er septembre 2018 est fixé à 260. » 260 est donc le nombre de promus et non le rang de classement du dernier promu. Vous nous avez annoncé que parmi la liste des 260 premiers collègues du tableau d’avancement 9 collègues étaient partis en retraite au 1er septembre. Les 9 collègues suivant du tableau, qui sont toujours en activité depuis la rentrée doivent donc être promus Hors-classe, comme cela s’est toujours fait les années précédentes. »

Après avoir été rechercher un courrier du ministère, le secrétaire général de la DSDEN finit par répondre que le nombre de promus pour le département n’est finalement pas 260, mais 254 et qu’une liste complémentaire de 6 a été établie par la DSDEN (pour 9 départs en retraite !!!). Il reconnaît qu’au bout du compte seuls 251 collègues sont passés HC au 1er septembre (sur les 254 promotions de grade octroyées par le ministère et que les 3 passages à la Hors classe non pourvus seraient reportés sur la promotion 2019.

Les collègues classés 261ème, 262ème et 263ème apprécieront ce tour de passe passe qui leur fait perdre un an pour passer Hors Classe !

Et ceci sans parler des centaines de collègues qui ont leur carrière arbitrairement bloquée par PPCR et le refus de prendre en compte l’AGS pour le passage à la Hors Classe, en particulier tous les anciens instituteurs qui sont particulièrement lésés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.