Rentrée 2018 : Premières mobilisations, premières ouvertures de classes et premiers « couacs ».

Dernière minute mardi 4 septembre à 13h : Après les maternelles Charles Peguy à Maisons-Alfort et Les Buissons à Marolles-en-Brie, le SNUDI-FO 94 vient d’obtenir 2 nouvelles ouvertures, actées par la DASEN :
– à la maternelle André le Nôtre à Ormesson-sur-Marne
– à l’élémentaire Henri Wallon à Villejuif…

Et l’IEN Adjointe a appelé le secrétaire départemental du SNUDI-FO 94 pour lui assurer que le remplacement à l’école Jean Macé à Arcueil serait assuré à compter de cet après-midi.

Dans la presse : 94.citoyens du 5    94.citoyens du 4  et   le Parisien 94

Le communiqué du 3 septembre en PDF

Lundi 3 septembre, jour de rentrée scolaire, le SNUDI-FO 94 a été saisi de nombreuses situations d’écoles.

Plusieurs d’entre elles avaient déjà été signalées et défendues par les représentants du syndicat lors de l’audience que la DASEN nous a accordée jeudi 30 août. C’est le cas des écoles maternelle les Buissons à Marolles dans laquelle plus de 50 parents se sont rassemblés et réunis pour exiger l’ouverture de la 5ème classe et de la maternelle et de la maternelle Péguy à Maisons-Alfort qui ont toutes les deux pu bénéficier d’une ouverture de classe annoncée lundi 3 septembre au soir.

Pour autant, d’autres écoles ayant des effectifs importants et des moyennes supérieures aux seuils en vigueur dans notre département, n’ont pas encore pu, à notre connaissance, bénéficier d’une ouverture de classe. Le SNUDI-FO 94 vient de s’adresser à la DASEN afin qu’en urgence ces situations soient examinées et que, sans plus attendre, les classes y soient ouvertes dès mardi 4 septembre.

C’est le cas des écoles :élém arles à BONNEUIL, Mat Belle Image à CACHAN, élém Jaurès à CHAMPIGNY, à élém Pasteur à CHEVILLY, élém les Blondeaux à L’HAY, élém Ferry et mat Le Nôtre Jules à ORMESSON, mat Les Bruyeres et Fosse rouge à SUCY, élém Georges Sand et élém Wallon à VILLEJUIF, élém Jules Verne et élém Jean Moulin à VITRY.

En tout état de cause, nous avons l’honneur de solliciter une audience en urgence pour chacune de ces écoles.

A ces situations s’ajoutent :

  • de nombreuses situations d’écoles qui bien que n’ayant pas franchi les seuils à quelques unités près (souvent parce que des élèves n’arriveront qu’aujourd’hui, jeudi, vendredi ou en début de semaine prochaine) ont besoin pour pouvoir fonctionner d’une classe supplémentaire.
  • Des écoles dans lesquelles les IEN annoncent que des fermetures supplémentaires pourraient être prononcées lors du CTsD de jeudi, générant ainsi la colère des enseignants qui ont décidé de se mettre en grève et de participer au rassemblement jeudi 6 à 14h devant la DSDEN.

Rappelons qu’avec 82 fermetures de classes en maternelle et 77 fermetures en élémentaires, la remise en cause des décharges de direction dans près d’une école sur 4, les écoles du Val-de-Marne ont subi une « véritable saignée » pour financer le dispositif ministériel « CP 100% réussite » appelé aussi CP dédoublés en REP puisque la grande majorité des CP en REP seront entre 24 et 28 élèves avec deux enseignants dans une même salle de classe.

Quant aux conséquences de la suppression des ZIL et de la gestion de l’ensemble des remplaçants par la DSDEN, il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour se rendre compte du désastre. Voici à titre d’exemple la situation de l’école Jean Macé à Arcueil dans laquelle la directrice est en maladie et non remplacée sur sa classe et dans laquelle le complément de décharge de direction n’est toujours pas affecté. Les élèves d’une classe de CE2 de cette école ont dû faire leur rentrée en étant répartis dans d’autres classes pendant toute la journée du 3 septembre, alors que la collègue qui assure la direction par intérim a sollicité, à plusieurs reprises l’inspection et que plusieurs remplaçants des écoles de la commune n’avaient aucune affectation. Ce dysfonctionnement créé un émoi légitime chez les parents et les enseignants qui ne comprennent pas pourquoi ils sont placés dans cette situation tout à fait inadmissible en premier lieu pour les élèves un jour de rentrée scolaire. A cette heure aucun remplaçant n’a été affecté sur ces absences pourtant identifiées depuis vendredi dernier…

Enfin au sujet de la scolarisation des élèves porteurs de handicap, les collègues ont la plus grande inquiétude en constatant que les AVS ne sont pas nommés, même sur des ouvertures d’ULIS comme à l’école Jean Vilar à Villejuif et que si, côté cour, le Ministre annonce la création de 10 900 emplois d’AESH, côté jardin il programme la suppression de 20 000 contrats d’AVS soit un solde de -160 000 heures pour l’accompagnement des élèves porteurs de handicap !

Dans le même temps, plusieurs jeunes ont été inscrits sur la liste complémentaire du concours. Le SNUDI-FO demande que la liste complémentaire du CRPE soit ouverte conformément au statut général pour pourvoir immédiatement tous les postes vacants avec des enseignants fonctionnaires d’État.

Rassemblement jeudi 6 septembre devant l’IA à Créteil, à partir de 13h45, au moment où se tient le CTsD. Un préavis de grève a été déposé.

Lundi 3 septembre 23h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.