Remplaçants : appel de la RIS BD du 12 septembre : La catastrophe annoncée doit s’arrêter ! Rassemblement mercredi 19 septembre à 14h devant la DSDEN de Créteil

L’appel en PDF

Alors que moins de deux semaines se sont écoulées depuis la mise en place de la nouvelle gestion des remplaçants (résultant de la suppression des ZIL gérés par les circonscriptions et de la mise en place de cinq zones de remplacements gérées par la DSDEN) le constat est déjà accablant. Les collègues remplaçants, réunis avec le SNUDI-FO 94, en Réunion d’Information Syndicale ce mercredi 12 septembre, évoquent une « organisation » catastrophique et de multiples dysfonctionnements remettant en cause leurs droits et leurs conditions de travail !

La fin de la gestion des remplacements par les secrétaires de circonscription

A la gestion au plus près des besoins des écoles et des contraintes des collègues (lieu d’habitation, modes de transport, possibilité de faire des études) s’est substituée une « organisation » ne pouvant tenir compte de la réalité du terrain. Ainsi des remplaçants ont été appelés à remplacer hors de leur zone alors que dans cette même zone d’autres remplaçants étaient en attente d’une mission !  D’autres ont dû se déplacer dans une école située loin de leur domicile alors que des besoins locaux auraient pu être satisfaits.

Des enseignants informés de leur mission par mail sur leur boîte professionnelle !

L’Inspection Académique exige des remplaçants qu’ils soient joignables par internet tout en étant dans leur école de rattachement. Il leur est donc demandé de consulter très régulièrement leur mail professionnel via leur téléphone portable personnel. Comment faire si le collègue n’est pas équipé d’un smartphone ? Comment avoir accès à un ordinateur dans une école ? Faudrait-il demander aux directeurs de laisser leur bureau ouvert et à disposition ?

Par ailleurs, lors de la réunion départementale de rentrée, les représentants de l’Inspection Académique avaient bien spécifié que le remplacement ne devait débuter qu’après que soit envoyé un avis de suppléance. Or nombreux sont les collègues qui n’ont toujours rien reçu, et ce plusieurs jours après avoir commencé leur remplacement. Au regard de la désorganisation constatée la question du calcul et du versement des primes (ISSR) inquiète…

Les remplaçants en duo avec un EFS percevront-ils l’ISSR ?

Enfin de nombreux collègues remplaçants ont été placés en duo avec un EFS renouvelé. L’absence de réponse précise au sujet du calcul de l’ISSR inquiète fortement tous les collègues : les remplaçants la toucheront ils pour la période d’observation de trois semaines de début d’année ? Pendant les périodes de stage des EFS ? Voire pendant le reste de l’année ?

A l’impossible nul n’est tenu. Il ne peut être demandé au personnel du « pôle remplaçants » (10 personnes en tout et pour tout, dont certains nommés la veille de la rentrée !) d’effectuer le travail que faisaient 24 secrétaires de circonscription ayant une connaissance aigüe du terrain !  Il ne peut être demandé aux collègues remplaçants de consulter sans arrêt internet dans l’attente d’une affectation, il ne peut leur être demandé d’avoir la ponctualité qui était la leur alors qu’au circuit court école-circonscription-remplaçant a été substitué un circuit long où ceux qui affectent sont submergés de demandes et ne connaissent pas précisément les contraintes du terrain et des personnels.

Le SNUDI-FO s’est toujours opposé à cette nouvelle gestion et avait alerté à plusieurs reprises la DASEN de ses conséquences prévisibles !

Les témoignages des collègues confirment tous qu’il faut arrêter au plus vite cette catastrophe !

C’est ce qu’a demandé le représentant du SNUDI-FO lors du CTsD de rentrée le 6 septembre « (…) l’ensemble des faits depuis la rentrée nous donne raison et confirme totalement nos craintes : on ne compte plus les écoles dans lesquelles des enseignants sont absents et non remplacés alors que le BD rattaché est dans la salle des maîtres en attendant son affectation avec « ordre » de ne pas prendre la classe qui se trouve à quelques mètres. Comment justifier une telle situation (…) ?

Face à la réalité des problèmes il y a urgence à être raisonnable et pragmatique, ce qui passe par ne pas s’entêter à maintenir un système qui dysfonctionne et met en cause le service. Il est donc urgent de rétablir au plus vite la gestion des remplacements courts par les secrétaires de circonscription et de rétablir la distinction ZIL BD. »

Rassemblement mercredi 19 septembre à 14h
devant la Direction Académique du Val-de-Marne

Une audience en urgence a été demandée à la Directrice Académique sur la base des revendications des personnels ! Le SNUDI-FO appelle les collègues remplaçants à se rassembler devant la direction académique le mercredi 19 septembre pour obtenir des réponses à chacune de leurs demandes et de leurs revendications !

  • Rétablissement des ZIL et de la distinction ZIL BD !
  • Retour à une gestion par les secrétaires de circonscription tenant compte des besoins des écoles et des personnels remplaçants !
  • Non à la gestion par mail !
  • Retour à la circonscription comme zone de remplacement !
  • Garanties sur le maintien du versement de l’ISSR pour les BD affectés en complément de service !
  • Versement de la prime REP et REP+ du 1er au dernier jour de remplacement (mercredis, week-end et vacances compris) !

Tous au rassemblement le mercredi 19 septembre à 14h
devant la Direction Académique du Val-de-Marne

Le SNUDI-FO 94 prend contact avec les autres organisations syndicales pour leur proposer de se joindre à cette initiative décidée par les participants à la réunion d’Information Syndicale BD du 12 septembre.

Créteil le 12 septembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.