AESH Toujours précaires !

Jeudi 27 septembre de 14h à 17h à Créteil Maison des syndicats : RIS spéciale AVS AESH CUI

Témoignage d’une AESH

Dans l’établissement, nous n’avons pas de place, nous nous asseyons dans les allées à côté de la table de l’élève dont nous nous occupons. Pour travailler, nous utilisons notre propre matériel, car nous n’en avons pas à notre disposition. Par ailleurs, nous devons jongler entre deux écoles. Le matin dans un établissement et l’après‐midi dans un autre. De plus, nous nous déplaçons pendant notre pause méridienne avec notre propre véhicule. Ainsi, nous n’avons pas de temps pour manger étant donné que nous n’avons pas de temps supplémentaire pour rejoindre le second établissement. Ce que je vous raconte, c’est un petit point parmi tant d’autres.

Nous n’avons également pas le droit au remboursement des frais de déplacement lorsque nous utilisons notre véhicule, qui est indispensable pour travailler sur deux endroits différents.

Nous avons des contrats précaires. Nous ne sommes pas fonctionnaires, nous n’avons pas le droit à la mutation. À cela se rajoute le problème de formation. Nous devons répondre aux difficultés des élèves sans outil et sans formation. Ils nous demandent de faire des miracles, mais une AVS n’est pas une magicienne. Les parents voient en nous la solution pour la réussite de leur enfant sans qu’ils sachent que le personnel n’est pas formé. Nous ne sommes pas informés des problématiques de l’enfant pour lequel nous sommes nommés. Les professeurs ne sont également pas informés de la situation de l’élève. On leur dit que l’élève relève de la MDPH, mais qu’ils ne s’inquiètent pas, car l’enfant a une AVS. Ensuite, dans les maternelles, puisque nous n’avons pas de statut et que nous n’avons jamais eu la fiche de poste, ils nous imposent de changer les couches des enfants, car la municipalité compte sur l’AVS et elle n’embauche pas d’ATSEM. Ainsi, nous sommes le bouche‐trou de nos collègues. Ce n’est pas parce que l’on nomme une AVS pour l’enfant que tous les problèmes sont résolus. De plus, nous ne disposons pas de temps afin que l’on puisse discuter avec les professeurs pour faire le point.

Comment voulez‐vous que l’AVS soit efficace pour accompagner les enfants en situation de handicap si elle‐même se trouve handicapée par le système.

Nous revendiquons la pérennisation de ces contrats et l’obtention du statut de fonctionnaires comme nos collègues professeurs.

La FNEC FP FO continue de revendiquer :
‐ intégration dans un corps de la Fonction publique
‐ un meilleur salaire
‐ la garantie d’emploi pour tous !
‐ des contrats à temps complet pour tous !

lire le 4 page spécial AESH

LES REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE

. Un droit syndical à utiliser sans retenue : Chaque AESH, AVS, … peut participer à des Réunions d’Information Syndicale (RIS) sur le temps de travail, à raison de 3 réunions par année scolaire . Formulaire à envoyer à l’IEN.

 . Un IEN ne peut pas vous refuser la participation à une RIS.

Contactez le SNUDI-FO 94 en cas de difficulté.

Les RIS : Un droit qui ne s’use que si on ne s’en sert pas :
A consommer sans modération !!!

 

 

One thought on “AESH Toujours précaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.