Le SNUDI-FO 94 reçu par la DASEN

Une délégation constituée de représentants du SNUDI-FO 94 (Luc Bénizeau secrétaire départemental, Thierry Audin, Benoit Balordi, Yves Greiner, et Alain Sauvage, membres du Bureau départemental) a été reçue mardi 17 octobre 2017, à notre demande, pendant près de 3 heures, par Mme Moucquet-Burtin DASEN, Mme Macrésy-Duport Secrétaire Générale, Mme Del Bianco IEN-A, Mme Cadet chef de division de la DRHM.

Un compte-rendu exhaustif sur l’ensemble des points (rythmes scolaires, CP à 12, remplacements et fonctionnement du pôle remplacement, contrats aidés, médecine de prévention, évaluation CP et CE2, situations d’urgence de plusieurs écoles liée à des difficultés importants dans l’inclusion d’élèves, départs à la retraite, dossiers individuels…) sera envoyé dans les prochains jours.

Sans attendre voici plusieurs réponses importantes :

A propos de PPCR et de ses conséquences pour les Promotions 2017/2018

Maintien de l’ASA (Avantage Spécifique d’Ancienneté) dans le reclassement PPCR.

A la demande du SNUDI-FO 94, qui a été saisi par de nombreux collègues affectés en zone violence, la DASEN a confirmé que l’ASA continue à être prise en compte dans le reclassement lié à PPCR et les opérations de promotions à venir.

Le SNUDI-FO 94 invite les collègues concernés (qui ont changé d’échelon avec le reclassement au 1er septembre et qui sont affectés en zone violence) à vérifier sur iprof que l’ASA a bien été prise en compte et à saisir le syndicat sans délai pour faire respecter leurs droits.

Promotions 2017/2018 pour les collègues passés au 6ème échelon entre le 1/09/2015 et le 31/08/2016 et pour les collègues passés au 8ème échelon entre le 1/03/2015 et le 28/02/2016.

Tous ces collègues ont du être inspectés et avoir une note dpendant la dernière année scolaire. Rappelons que la mise en œuvre de PPCR (que FO a refusé de signer et dont nous demandons l’abrogation – lire à ce propos le 8 pages spécial PPCR) supprime les passages au choix et au grand choix sauf pour les passages du 6ème au 7ème échelon et du 8ème au 9ème échelon. 30% des collègues promouvables pourraient bénéficier d’une accélération de carrière d’un an.

Pour le SNUDI-FO 94, il est hors de question d’accepter que ces 30% de collègues soient choisis « au mérite » ou à la « côte d’amour ». Nous avons donc demandé que le barème prévalant dans le département pour les promotions soit maintenu cette année.

La DASEN a confirmé à la délégation du SNUDI-FO 94 que, sauf avis contraire du ministère, le barème serait maintenu cette année et qu’une CAPD promotions serait réunie en décembre. Les délégués du personnel disposeront d’un tableau récapitulant les collègues promouvables, classés en fonction du barème départemental (2fois la note + ancienneté). Les délégués du personnel pourront ainsi contrôler que la liste des 30% des collègues qui pourront accéder au 7e ou au 9e échelon un an plus rapidement respecte le barème.

« Rendez-vous de carrière » 2017-2018

Malheureusement, dès cette année (l’année dernière les collègues ont été inspectés avec une note), les rendez-vous de carrière auront lieu dans le cadre de la nouvelle évaluation  PPCR, dont le SNUDI-FO revendique l’abrogation (lire le 8 pages en PJ). Les enseignant seront évalués selon des critères subjectifs (par exemple : coopérer au sein d’une équipe ; contribuer à l’action de la communauté éducative et coopérer avec les parents d’élèves et les partenaires de l’école) laissant ainsi la place à tous les arbitraires.

Questionnée sur le protocole mis en œuvre dans le département, la dasen a expliqué qu’un cadrage départemental en ce qui concerne l’organisation des rendez-vous de carrière serait défini et annoncé aux IEN vendredi. Elle indique notamment :

–        Il n’y a pas de réunion préparatoire obligatoire : elle a indiqué que les collègues n’ont pas à être convoqués en dehors de leur temps de service, comme c’est le cas dans une circonscription, pour une présentation de PPCR,

–        L’évaluation est établie sur la base d’une visite en classe permettant l’observation de deux séances suivi immédiatement d’un entretien.

Promotions 2018/2019 sur la base des « rendez-vous de carrière » 2017/2018 : PPCR où la promotion à la cote d’amour…

Le SNUDI-FO 94 a demandé à la DASEN si elle pouvait indiquer comment et quel niveau seront sélectionnés les 30% des enseignant qui bénéficieront d’une accélération de carrière en 2018/2019 (ceux qui ont un « rendez-vous de carrière » cette année). Puisqu’il n’y a plus de note, quels seront les critères retenus ? Comment les délégués du personnel pourront-ils exercer leur mission de contrôle sans barème chiffré le même pour tous ?

Toutes ces questions sont restées sans réponse. La DASEN indiquant qu’un cadrage académique serait établi avec les 3 départements et la Rectrice.

Chacun comprend que la disparition de la note est synonyme d’arbitraire et d’individualisation. C’est la promotion au mérite puisque la  valeur professionnelle est établie en fonction de critères totalement subjectifs, et non plus au barème transparent et contrôlable par les représentants du personnel lors de la capd/promotion !

Plus que jamais l’exigence d’abrogation du décret PPCR-évaluation du 5 mai 2017 est à l’ordre du jour pour tous ceux qui veulent défendre les garanties collectives des professeurs des écoles et s’opposer à la mise en place du salaire au mérite individuel (c’est-à-dire à la cote d’amour) que le gouvernement tente d’infliger aujourd’hui aux fonctionnaires en s’appuyant sur les contre-réformes des gouvernements précédents.

PPCR un marché de dupes

Rappelons que le gouvernement précédent, après avoir maintenu et amplifié la baisse de nos salaires nets engagée depuis 2010 (conséquence du blocage du point d’indice et de l’augmentation de la retenue pour pension civile), avait tenté de faire accepter le protocole PPCR (et ainsi faire passer le mérite individuel et la fin du barème dans les promotions), en programmant une maigre revalorisation indiciaire au 1er janvier 2017, et en annonçant deux autres augmentations en 2018 et 2019 ( sans la certitude d’être encore en place) : un véritable marché de dupes.

Ces revalorisations étaient d’ailleurs toutes relatives puisqu’elles correspondaient en grande partie à un transfert de l’ISAE dans le traitement…

Et, comme il fallait s’y attendre, le gouvernement actuel vient d’annoncer que les « revalorisations » annoncées (sans aucune garantie par le gouvernement précédent) pour 2018 et 2019 étaient reportées sine die. Les enseignants n’auront donc même pas droit aux miettes annoncées, mais toutes les conséquences de PPCR sont, elles, maintenues : carrière ralentie, évaluation et promotions à la tête du client, diminution programmée du nombre de promus à la hors-classe…

 

A propos du reclassement des collègues qui ont été M1 en alternance

Depuis plus d’un an, le SNUDI-FO 94 intervient inlassablement auprès de la DASEN pour exiger que les collègues qui ont été M1 en alternance puissent bénéficier, à ce titre, d’un reclassement, comme tous les contractuels de droit public. Madame la Secrétaire Générale nous annonce que notre demande a enfin été prise en compte et que tous les collègues qui ont été M1 en alternance ont bénéficié d’un reclassement qui a été fait juste avant le reclassement PPCR. Tous ces collègues gagneront ainsi plusieurs mois d’AGS dans leur prochain avancement et dans le barème pour le mouvement.

Si vous êtes concerné contactez le syndicat afin que nous vérifiions avec vous que votre situation a bien été prise en compte et que vos droits sont respectés.

 

Créteil le 18 octobre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.